Nucléaire iranien - L'Iran prêt à reprendre la production d'uranium hautement enrichi © belga

Nucléaire iranien – L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium hautement enrichi

(Belga) L’Iran est prêt à reprendre « à n’importe quel moment » la production d’uranium hautement enrichi, a averti vendredi le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Mohammad Eslami.

Ces derniers jours, des négociateurs ont fait état d’avancées dans les pourparlers de Vienne visant à sauver l’accord nucléaire conclu en 2015 entre l’Iran, les Etats-Unis, la Chine, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l’Allemagne. L’enjeu est de faire revenir les Etats-Unis dans l’accord dont ils s’étaient retirés en 2018 en rétablissant les sanctions contre l’Iran. En riposte, ce pays s’est largement affranchi des restrictions à ses activités nucléaires. « Enrichir de l’uranium peut être fait à n’importe quel moment », a déclaré M. Eslami, cité par un communiqué de l’OIEA. Si après un éventuel succès à Vienne les Etats-Unis se retirent à nouveau de l’accord et « ne remplissent pas ainsi leurs obligations, nous reviendrons à la situation précédente » en reprenant la production d’uranium hautement enrichi, a-t-il averti. L’accord de 2015 avait permis la levée de sanctions économiques internationales contre l’Iran, en échange de strictes limites à son programme nucléaire, censées l’empêcher de se doter de la bombe atomique, ce que Téhéran dément vouloir faire. L’Iran a annoncé en avril avoir commencé à produire de l’uranium enrichi à 60%, soit bien au-delà du seuil de 3,67% fixé par l’accord international, se rapprochant des 90% nécessaires à la confection d’une bombe atomique. L’Iran a toujours nié chercher à se doter de la bombe atomique. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content