© BELGA

Manifestation nationale: les travailleurs des maisons médicales inquiets

Les membres de la Fédération des maisons médicales sont présents en nombre jeudi à la manifestation du secteur non-marchand à Bruxelles. Habillés de blanc, ils font part de leurs craintes après la décision du gouvernement fédéral d’imposer un moratoire sur ces structures.

« Maggie De Block (la ministre de la Santé, ndlr) impose un moratoire », explique Christophe Cocu, président de la Fédération des maisons médicales. « Elle évoque une économie de 7 millions d’euros. Or, ce qui sera économisé par ce moratoire sur les maisons médicales où l’on paie au forfait sera finalement dépensé en remboursements de prestations à l’acte », fait-il remarquer. Selon M. Cocu, on dénombre un centaine de maisons médicales dans la partie francophone du pays et une quarantaine en Flandre. « Dans les villes, elles garantissent un accès aux soins à tous. Dans les régions rurales, elles pallient le manque de médecins généralistes. »

Partner Content