illustration © getty

Les infractions pour drogue au volant ont augmenté de 12% en un an, selon Touring

Depuis 10 ans, les infractions pour drogue au volant sont en hausse. Notamment grâce à une nouvelle méthode.

Les cas de conduite sous l’emprise de drogues ont augmenté de 12% entre 2019 (9.736 infractions) et 2020 (10.912), selon des chiffres communiqués ce lundi par Touring. Au premier semestre 2021, 7.470 cas de conduite sous influence de stupéfiants ont déjà été enregistrés. Cette tendance à la hausse continue depuis 10 ans, note l’organisation de mobilité.

La tranche d’âge des 20-24 ans représente plus de 30% des infractions constatées, suivie par les 25-29 ans. La majorité (94%) sont des hommes. Un quart des contrôles ont eu lieu les nuits en week-end, précise Touring.

Tests salivaires

Depuis le printemps 2019, une prise de sang n’est plus nécessaire pour détecter la drogue au volant. Des tests salivaires sont réalisés. « Il est clair que le testing rapide s’avère plus efficace et permet d’effectuer davantage de contrôles », pointe Touring, qui plaide pour davantage de prévention. « Cette nouvelle méthode explique sans doute en grande partie l’augmentation du nombre d’arrestations. Mais des contrôles plus fréquents devraient aussi, à terme, avoir un effet dissuasif, bien davantage que le montant de l’amende. »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content