© GIANNI BARBIEUX/PHOTO NEWS

Les caméras de reconnaissance automatique de plaques, un jackpot à 400 millions d’euros

Pierre Havaux
Pierre Havaux Journaliste au Vif

Désormais pourvues d’une base pleinement légale, les caméras de reconnaissance automatique de plaques d’immatriculation (ANPR) vont pouvoir sévir contre le terrorisme et la criminalité organisée.

Mais à côté de cette raison d’être, leur contribution à la chasse aux infractions routières sur les autoroutes pourrait rapporter gros à l’Etat. Jan Jambon (N-VA), ministre de l’Intérieur, a fait ses comptes : 300 sites ANPR déployés sur le réseau autoroutier et associés au contrôle de trajet par radar tronçon devraient  » sur base de moyennes, engranger des recettes annuelles d’environ 400 millions d’euros.  »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content