© Getty Images/iStockphoto

« Le réseau wallon est en bon état et stable grâce aux investissements »

Les distributeurs d’eau de Wallonie prennent très au sérieux le renouvellement de leurs infrastructures d’adduction et de distribution d’eau. Ainsi, l’état du réseau d’eau est stable depuis 2005, indique mardi Aquawal, l’Union professionnelle des opérateurs publics du cycle de l’eau potable en Wallonie. Aquawal réagissait aux propos de la Confédération Construction Wallonie qui dénonçait lundi les importantes pertes d’eau sur le réseau et la nécessité d’y mener des travaux.

Selon Aquawal, le secteur wallon de la distribution d’eau potable a investi 460 millions d’euros ces 5 dernières années dans le remplacement des canalisations d’adduction et de distribution d’eau potable. Ce qui permet de remplacer progressivement les quelque 40.000 km de réseau d’eau qui alimentent les ménages à travers la Wallonie.

« Si les volumes que représentent les ‘pertes’ peuvent paraître élevés, il est important de rappeler que le volume non-enregistré n’est pas constitué seulement de fuites mais également du sous-enregistrement des compteurs d’eau (un compteur plus vieux a tendance à sous-estimer le volume d’eau), aux volumes utilisés afin de nettoyer le réseau lors des travaux (purges de conduites), au volume utilisé par la protection civile et les services incendies, et aux vols d’eau. Des études ont abouti à la conclusion que les fuites ne représentent environ qu’un tiers de ces volumes non-facturés », précise encore Aquawal.

« Le budget des ménages wallons n’étant pas extensible à volonté, le secteur de l’eau a décidé de phaser ses investissements, en donnant la priorité à l’assainissement des eaux usées et à la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable pour toutes les zones de la Wallonie. »

Partner Content