Paul Magnette © belga

La « taxe des riches » doit encore convaincre les libéraux, souligne Paul Magnette

Cinq des sept partis de la coalition Vivaldi sont favorables à une taxation des personnes les plus riches et des bénéfices excessifs réalisés par des entreprises, a affirmé jeudi le président du PS, Paul Magnette, sur les ondes de La Première. Les libéraux restent à convaincre.

La proposition socialiste vise à taxer les capitaux supérieurs à un million d’euros d’1%. Le gain structurel attendu tourne autour des trois milliards d’euros et permettrait de financer une baisse d’impôts des bas et moyens revenus.

« On parle du 1% les plus riches« , a souligné M. Magnette. « Cela rapporterait des moyens suffisants pour diminuer les impôts des bas et moyens salaires et faire que les travailleurs aient une centaine d’euros en plus par mois. Dans le climat d’inflation folle et d’explosion des prix, ce serait une mesure de justice sociale et fiscale fondamentale », a dit M. Magnette.

Partner Content