La Fête du court-métrage invite à découvrir 50 créations belges francophones

(Belga) La Fête du court-métrage débute mercredi en Wallonie et à Bruxelles. Organisée par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles, cet événement, étalé sur une semaine, invite les spectateurs à découvrir cinquante créations qui reflètent « l’audace » du format.

Après sept éditions du Jour le Plus Court, une journée de décembre consacrée aux courts-métrages, le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel a choisi de modifier le concept dans l’objectif de toucher un public plus large. Après avoir visionné près de 200 créations, l’équipe organisatrice a arrêté son choix sur 50 ?uvres diffusées en streaming sur le site du festival (www.feteducourt.be) ou en télé sur La Trois. En outre, 23 créations seront diffusées dans vingt salles à Bruxelles, Liège, Mons, Charleroi, Ath, Gembloux, Quiévrain, Malmédy et Waimes. Avec ce nouvel événement décliné sur une semaine, le Centre du Cinéma entend soutenir un format cinématographique méconnu et casser les clichés qui y sont associés. « Notre objectif c’est d’amener le public à être plus curieux », développe Fatmire Blakaj. « Les 50 films proposés sont très différents et reflètent la grande diversité du genre. C’est vraiment le format de toutes les audaces. » Parmi les créations proposées, certaines sont l’?uvre de réalisateurs belges confirmés tels que Joachim Lafosse, Jaco Van Dormael et Chantal Akerman. Par ailleurs, le célèbre duo belge Vincent Patar et Stéphane Aubier, à l’origine des séries d’animation « Pic Pic André » et « Panique au village » a été choisi pour parrainer l’évènement qui se déroule du 16 au 22 mars. Ce nouvel événement devrait être organisé chaque année, aux mêmes dates. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content