Georges-Louis Bouchez

La famille libérale brisée, le PS s’en mêle : tout sauf un hasard

Le Vif

Par un tour de passe-passe, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a mis sur la touche le MR, récalcitrant à interdire les publicités pour les jeux d’argent. Le président du parti libéral francophone, Georges-Louis Bouchez, crie haut et fort son mécontentement.

« Le MR est totalement opposé au projet d’interdiction de la publicité pour les jeux de hasard. Cette mesure est excessive et va entraîner de grandes difficultés financières pour le secteur sportif entre autres. Voulons-nous réellement la mort du foot dans ce Pays? », a tweeté le président du MR, Georges-Louis Bouchez, qui est aussi le président des Francs Borains, club de football basé à Boussu (Hainaut). La société de jeux Ladbrokes est l’un des sponsors des Francs Borains, selon le site Internet du club. Interpellé sur ce partenariat, Bouchez botte en touche, rappelant que les sponsorings avec les sociétés de jeux de hasard sont monnaie courante dans le milieu footballistique.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Quelles sont les causes de cette friction dans la famille libérale, qui avait pourtant affiché son unité pour les 175 ans du parti ? Ce lundi matin, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a présenté son projet d’interdiction des publicités pour les jeux d’argent. Sont concernées, notamment, les publicités à la radio et à la télévision, les annonces sur les sites web et journaux et les publicités imprimées.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Jusqu’en 2025, les sociétés de jeux de hasard sont autorisées à faire de la publicité en utilisant uniquement le nom ou le logo de la marque, tant sur les maillots que dans les stades. Sera également d’application une restriction sur le nombre de mètres carrés que la publicité pourra occuper dans un stade. Une publicité limitée à la télévision sera également autorisée durant les tournois sportifs jusqu’au 1er janvier 2025.

Le monde du sport et du football est donc épargné pour un temps, mais cela n’a pas suffi à apaiser Bouchez. Le président du MR s’était déjà opposé à une restriction du régime favorable aux footballeurs. Selon lui, cet élément pourrait aussi « tuer » le football dans notre pays.

Van Quickenborne a persisté en connaissance de cause

Bouchez se sent donc piqué au vif car son partenaire libéral (Open VLD) a persisté avec ce projet d’interdiction, et ce alors qu’il savait parfaitement que le MR était contre. De fait, Van Quickenborne avait déjà proposé de modifier la loi il y a quelque temps, mais le MR ne s’était pas montré favorable. Le nouveau règlement sera introduit par un arrêté royal qui ne doit pas être soumis au Conseil des ministres. Il sera signé par les ministres socialistes Pierre-Yves Dermagne et Frank Vandenbroucke, les ministres CD&V Annelies Verlinden, Sammy Mahdi et Vincent Van Peteghem, ainsi que Van Quickenborne. Tous partagent assez de pouvoir pour introduire l’interdiction. Le MR et les Verts ne sont donc pas impliqués, même si ces derniers sont connus pour y être en faveur.

Un précédent dangereux

Van Quickenborne crée ici un dangereux précédent. Après tout, pourquoi les autres ministres ne pourraient-ils pas, dans la limite de leurs possibilités légales, utiliser les décrets royaux pour mettre en œuvre leur propre politique, indépendamment de leurs partenaires de coalition ?

L’interdiction des publicités pour les jeux d’argent n’entrera pas en vigueur immédiatement. L’arrêté royal doit encore passer devant le Conseil d’État et être approuvé par la Commission européenne. Les restrictions sur la publicité des produits en ligne doivent être notifiées à l’Europe.

Les paris sportifs de la Loterie nationale – entièrement entre les mains du gouvernement – tombent également sous le coup de l’interdiction. La Loterie Nationale est une compétence du Secrétaire d’Etat Sammy Mahdi (CD&V). Il semble satisfait de ce resserrement, car le CD&V est depuis longtemps en faveur de règles plus strictes.

Après l’épisode du cordon sanitaire, Bouchez perd une nouvelle bataille, au sein de sa même famille politique, cette fois.

Le PS regrette une confusion entre la présidence d’un parti et celle d’un club de foot

Le PS s’est montré favorable au projet du ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, d’interdire la publicité pour les paris et jeux de hasard. « C’est une bonne chose de limiter le risque d’addiction au jeu. Cette mesure de prévention est plus que bienvenue », a-t-on souligné au siège du parti.

Les socialistes francophones regrettent la prise de position du président du MR, Georges-Louis Bouchez, qui a exprimé son opposition à la mesure avancée par le vice-Premier ministre Open Vld et ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne. A leurs yeux, M. Bouchez confond son rôle de président des libéraux et du club de football « Les Francs Borains ».

Le club, en Nationale 1, compte en effet parmi ses partenaires la société de paris Ladbrokes et de jeux de hasard Family Game Center.

« Nous mettons en garde contre les confusions de casquettes. On attend d’un président de parti des prises de position politiques qui vont dans le sens de l’intérêt général », a-t-on ajouté au PS.

Partner Content