Invasion de l’Ukraine – Mexico est un nid d’espions russes, affirme Washington

(Belga) Le Mexique accueille le plus grand nombre d’espions russes au monde en ces temps de guerre en Ukraine, a dénoncé un haut-gradé américain, une déclaration ni confirmée, ni démentie vendredi par le président mexicain de gauche nationaliste.

« Il y a des acteurs qui sont très agressifs et actifs » en Amérique du Nord « y compris aux Bahamas et au Mexique », a déclaré jeudi le général Glen VanHerck, commandant en chef de la région militaire qui couvre les Etats-Unis, le Canada, le Mexique et les Bahamas. Il a cité la Chine et la Russie. « Je voudrais souligner que la plus grande part des membres du GRU (renseignement militaire russe, ndlr) au monde se trouve au Mexique actuellement. C’est le personnel de l’intelligence russe », a-t-il ajouté lors d’une audience devant le Sénat. Les espions russes au Mexique « regardent de près » la possibilité d’exercer une « influence » dans cette région au détriment des Etats-Unis, selon lui. « Le Mexique est un pays libre, indépendant, souverain, nous ne sommes pas une colonie de la Russie, ni de la Chine, ni des Etats-Unis », a répondu vendredi matin le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador, affirmant ne pas avoir d’information sur la présence massive d’espions russes au Mexique. Le Mexique a préparé avec la France la résolution adoptée jeudi par l’Assemblée générale des Nations unies qui « exige » de la Russie l’arrêt « immédiat » de la guerre en Ukraine. Le président Lopez Obrador se refuse à appliquer des sanctions économiques contre la Russie. L’ambassadeur américain au Mexique a critiqué jeudi l’installation d’un groupe d’amitié Mexique-Russie à la chambre des députés, à l’initiative d’un parti minoritaire allié du pouvoir. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content