Invasion de l'Ukraine - La menace nucléaire appartient à la rhétorique de guerre des derniers jours, selon De Croo © belga

Invasion de l’Ukraine – La menace nucléaire appartient à la rhétorique de guerre des derniers jours, selon De Croo

(Belga) « La Russie ne doit pas se sentir menacée. Il n’y a aucune menace de la part des pays de l’Otan. La seule chose que les membres de l’Otan disent, c’est qu’un pays souverain – l’Ukraine – a le droit de se défendre », a affirmé le Premier ministre belge, Alexander De Croo, dimanche soir, sur le plateau de différentes chaines de télévision. Selon lui, les déclarations du président russe, qui a mis en alerte la force de dissuasion russe, en ce compris les armes nucléaires, appartiennent « à la rhétorique de guerre des derniers jours ».

« On est en face d’un autocrate particulièrement belliqueux. C’est pourquoi l’Otan a décidé de mieux se défendre à sa frontière orientale », a poursuivi le Premier ministre. « Tout le monde devrait garder son sang froid », a-t-il encore déclaré en se disant enfin plus impressionné par les manifestations de soutien à l’Ukraine à travers le monde que par les menaces de Vladimir Poutine. « Il faut arrêter cette guerre insensée », a-t-il conclu. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content