© iStock

Fin du télétravail: quelles sont les règles à (encore) suivre au bureau dès ce lundi?

Mailys Chavagne
Mailys Chavagne Journaliste Web

Ce lundi 7 mars marque la fin de la quasi totalité des mesures sanitaires, dont le télétravail obligatoire. À cette occasion, les partenaires sociaux ont élaboré un nouveau guide générique visant à protéger les travailleurs à l’heure de la reprise économique et du retour au bureau. Voici les principales règles à suivre pour garantir des conditions sanitaires et de sécurité adéquates.

Le télétravail n’a plus lieu d’être, mais cela signifie-t-il pour autant un retour complet à la normale? Réouverture des restaurants et cafétérias d’entreprise, fin du port du masque dans les couloirs, à la poubelle la distanciation sociale, et vive la petite pause café autour de la machine? Si le baromètre autorise désormais les employés à reprendre le chemin du bureau, en aucun cas n’encourage-t-il à relâcher la vigilance. Le virus n’est certes plus aussi virulent, mais il n’a pas pour autant disparu de notre quotidien.

Les partenaires sociaux ont donc élaboré un nouveau guide générique afin d’aider les entreprises à mettre en place des mesures adaptées à la situation. De quoi permettre à leurs employés de reprendre le travail en présentiel en toute sécurité, quelles que soient les circonstances.

Code jaune: phase de vigilance au bureau

Si l’on regarde le baromètre corona, on se rend compte que les mesures de prévention varient en fonction de la gravité de l’épidémie : trois codes couleur pour trois phases de crise. Le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale et les partenaires sociaux ont donc mis en place un instrument qui suit le même principe. Raison pour laquelle leur nouveau guide est divisé en trois phases:

  • une phase vigilance (équivalent du code jaune du baromètre) ;
  • une phase intervention (équivalent du code orange du baromètre);
  • une phase critique (équivalent du code rouge du baromètre).

À partir de ce lundi 7 mars 2022, le baromètre corona vire au jaune, nous entrons donc en phase vigilance. Il s’agit du niveau de protection de base nécessaire pour maintenir sous contrôle une épidémie au sein de l’entreprise. Voici ce qui est prévu par le guide :

Se saluer, sans se toucher

Les rituels du matin ont été chamboulés par la crise : finies les poignée de mains ou la bise. Malheureusement, il faudra encore attendre avant de pouvoir renouer avec nos anciennes habitudes. Les salutations qui impliquent un contact peuvent toujours comporter des risques de contamination. Privilégiez donc des gestuelles à distance, comme un signe de la main, un simple « bonjour » oral ou le fameux check du coude.

Respecter les mesures d’hygiène

Continuez à vous laver régulièrement les mains et toussez dans votre coude ou dans un mouchoir que vous jetterez immédiatement.

Respecter la distanciation sociale

Il faut organiser le travail de sorte à pouvoir garantir une distance suffisante (au moins 1,5 mètre) entre les employés. C’est-à-dire espacer les postes de travail, par exemple en réarrangeant les lieux de travail ou en les rendant individuels, en utilisant que certains bureaux dans les espaces ouverts, en adaptant les équipements de travail, etc.

Prendre des mesures matérielles pour garantir la distanciation

S’il est quand même impossible de garder une distance suffisante entre les personnes, prenez alors les mesures matérielles nécessaires : n’hésitez pas à placer des écrans ou des parois en plexi entre les bureaux pour compartimenter les lieux.

Si nécessaire, garder le masque

Si le port du masque n’est plus obligatoire, outre dans les transports en commun et dans les établissements de soins, il est néanmoins recommandé lorsque vous vous déplacez dans les couloirs ou lorsqu’il y a un rassemblement de personnes dans un petit espace fermé.

Réorganiser les horaires quitte à privilégier le travail hybride

Il ne sert à rien de venir les mêmes jours et aux mêmes heures au bureau. Si vous travaillez en équipe, limitez autant que possible le nombre de personnes présentes, quitte à privilégier une rotation dans la composition des équipes. Optez par exemple pour du travail hybride: certains employés travaillent directement au bureau, d’autres télétravaillent. Au bureau, étalez les heures de travail et de pauses ainsi que les heures d’arrivée et de départ. En cas de rendez-vous professionnel, limitez la durée de contact (étroit).

Garantir une bonne ventilation et hygiène des espaces

L’employeur devra veiller à un bon et régulier nettoyage, ainsi qu’une bonne ventilation et/ou aération des espaces de travail.

Limiter les fêtes d’entreprise/teambuildings

Si l’organisation d’événements n’est plus interdite, il est néanmoins recommandé de limiter l’ampleur et la fréquence de telles activités. Organisez ces activités de préférence en plein air. Si l’activité est organisée à l’intérieur, veillez alors à une ventilation et/ou aération suffisante et régulière. L’emploi du CST est interdit pour conditionner l’accès à ces événements.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content