. © Belga

Femme poussée sous le métro: la chambre du conseil confirme le mandat d’arrêt du suspect

La chambre du conseil de Bruxelles a confirmé le mandat d’arrêt du suspect inculpé de tentative de meurtre pour avoir poussé une femme sur les rails du métro vendredi vers 19h45 dans la station Rogier à Bruxelles, a indiqué mercredi en début d’après-midi le parquet de Bruxelles.

Benjamin P., un Français de 23 ans, est originaire de la région de Nancy. Il est connu des services de police français pour des faits de vol et de stupéfiants.

Des membres de sa famille se sont exprimés dans la presse et ont dit ne pas comprendre son geste. Le juge d’instruction, qui a placé le suspect sous mandat d’arrêt à l’issue de son audition, a de plus désigné un expert psychiatre afin d’évaluer la santé mentale.

Le jeune homme a poussé vendredi vers 19h45 une femme qui lui était a priori inconnue sur les rails de la station Rogier alors qu’une rame de métro était en approche. Son épaule aurait été fracturée à la suite de la chute, selon des informations publiées dans la presse.

Alerté par des personnes sur le quai, le conducteur du métro a effectué un freinage d’urgence. Il n’a pas heurté la victime. Aucun passager du métro n’a été blessé lors de l’arrêt brutal. Des voyageurs présents sur le quai sont alors descendus sur les voies pour sortir la victime des rails. Une fois celle-ci remontée sur le quai, les secours ont été appelés.

La Stib a demandé aux médias et aux personnes susceptibles de communiquer via les médias sociaux de préserver la vie privée du chauffeur, qui était sous le choc et a besoin de sérénité. Elle déplore que sa photo et son nom aient été diffusés via ces deux voies de communication.

L’auteur s’est enfui en courant dans le sens opposé et a traversé les rails de métro. Grâce à la diffusion d’images du suspect, des policiers ont pu l’interpeller quelques minutes plus tard alors qu’il se trouvait dans la station de métro De Brouckère.

Partner Content