Energie: le plafond des aides pour les ménages à bas revenus revu à la hausse en Wallonie

Le montant maximal des subventions accordées aux ménages à revenu modeste pour l’utilisation rationnelle et efficiente de l’énergie va être revu à la hausse, de 1.365 à 2.000 euros. Le critère de revenus sera également élargi aux ménages disposant d’un revenu inférieur à l’équivalent du RIS majoré de 30% et la liste des travaux concernés sera adaptée, indique jeudi le gouvernement wallon.

Le dispositif, plus connu sous le nom de MEBAR (pour MEnage à BAs Revenu), permet à la Région d’octroyer une subvention à certains ménages afin de réaliser des travaux ponctuels et ciblés visant l’amélioration des performances énergétiques de leur logement.

Grâce au Plan de Relance et au Plan de Sortie de la pauvreté, le budget annuel consacré à ce programme passera d’1,7 million d’euros à près de 7 millions. « Face à la crise énergétique actuelle, les ménages à bas revenus sont d’autant plus fragilisés.

Les aides MEBAR majorées et les conditions d’accès élargies leur offrent un coup de pouce non négligeable. Vu le calendrier, ils pourront envisager des travaux avant l’hiver prochain« , a commenté le ministre wallon de l’Energie, Philippe Henry.

L’arrêté du gouvernement wallon entrera en vigueur après sa publication au Moniteur belge, soit vers la mi-mai 2022. Il sera complété par un arrêté ministériel prévoyant des dérogations pour les ménages sinistrés lors des inondations, notamment en ce qui concerne le délai de 5 ans s’appliquant normalement entre deux travaux soutenus par le programme.

Partner Content