© Getty

Covid: en Wallonie et à Bruxelles, 15% des lits en maison de repos sont désormais inoccupés

Pierre Havaux
Pierre Havaux Journaliste au Vif

Avant la pandémie, trouver une place dans une maison de repos était au mieux très long, au pire impossible. Deux ans plus tard, le taux d’occupation a chuté, tant à Bruxelles qu’en Wallonie. Et 15% (en moyenne) des lits sont inoccupés.

85%: tel est le taux d’occupation actuel des maisons de repos et de soins wallonnes et bruxelloises. Le lourd tribut payé par le secteur de l’hébergement des seniors à la crise sanitaire, particulièrement lors de la première vague de Covid-19 au printemps et à l’ été 2020, laisse des traces.

Près de 10.000 lits restent à ce jour inoccupés en Fédération Wallonie-Bruxelles. La Région wallonne (50.464 lits agréés – 44.610 lits occupés) affiche en 2022 un taux d’occupation de 88,4% soit dix points de moins qu’en période précédant l’irruption du coronavirus.

En région bruxelloise, le taux d’occupation de 81% enregistré fin juin 2021 (12.661 lits occupés sur 15.631 lits agréés) est quelque peu surévalué compte tenu d’une « fausse occupation » de lits assimilés dans le cadre du financement des MRS. « Entre 11.500 et 12.000 lits y sont réellement occupés en ce moment », précise Christian Radermecker, adjoint au secrétaire général chez FEMARBEL.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content