© BELGAIMAGE

Chasse à la plaque d’immatriculation étrangère

Le Vif

Sauf rares exceptions consignées dans une circulaire, les personnes résidant sur le sol belge doivent rouler avec une plaque d’immatriculation belge.

Or, certains conducteurs, notamment dans les régions frontalières, utilisent des plaques luxembourgeoises, françaises ou allemandes pour payer moins de taxes, relève la députée wallonne Christine Mauel (MR). Des contrôleurs ayant accès au registre national vérifient le lien de territorialité entre le propriétaire du véhicule et la Belgique.

Avec un certain succès : en 2019, 325 procès-verbaux ont ainsi été dressés à l’encontre de fraudeurs, qui ont rapporté 93 800 euros. Pour 431 PV en 2018, ayant rapporté 256 000 euros. Le ministre des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), souhaite néanmoins voir s’opérer des actions  » coup de poing  » pour décourager les manquements à la législation.

M. La.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content