Tout sur coalition suédoise

En 2014, le gouvernement Michel a annoncé qu'il souhaitait atteindre l'équilibre budgétaire en 2018. Cependant, le contrôle budgétaire de ce mois-ci a révélé un trou de deux milliards à combler. Atteindre l'équilibre budgétaire d'ici 2018 risque de tourner à la "mission impossible" pour la coalition suédoise. Pourquoi les budgets publics sont-ils en bien meilleur état ailleurs, en Suède par exemple ?

Selon le quotidien De Morgen, l'Open VLD a déposé une proposition de loi visant à déléguer certaines tâches de la police à des entreprises privées. Reprise dans l'accord gouvernemental et la note politique de ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA), la proposition est soutenue par les partenaires de la coalition suédoise.

La Flandre, et par extension le gouvernement fédéral belge, aiment se qualifier de coalition suédoise. Pas seulement à cause des couleurs du drapeau suédois, mais aussi parce que la Suède bénéficie d'une connotation très positive en Flandre : une nation prospère et un modèle économique digne d'être poursuivi.

Secrètement, chaque parti espère profiter de l'instabilité redoutée pour tirer les marrons du feu. Comme au jeu de stratégie militaire ultra-populaire créé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Francken, encore... Comme la plupart des affiliés de la N-VA, le nouveau secrétaire d'Etat à l'Asile et à l'Immigration ne porte pas la Belgique dans son coeur. Mais chez Theo Francken, ce sentiment prend un tour exacerbé.

Le début du gouvernement est dantesque en raison de la N-VA. L'opposition francophone, socialiste en tête, s'en émeut. Le chaos au parlement avant la déclaration de Charles Michel annonce une législature de confrontations.

A quel titre, Charles Michel restera-t-il dans l'Histoire ? Comme l'homme d'une folle audace qui a osé la rupture idéologique en négociant un gouvernement homogène de droite?

La répartition des postes ministériels du gouvernement Michel est connue. Le gouvernement est constitué de 18 personnes, soit 14 ministres et 4 secrétaires d'Etat. A savoir, le Premier ministre et six ministres pour le MR, trois ministres et deux secrétaires d'Etat pour la N-VA ainsi que deux ministres et un secrétaire d'Etat pour l'Open VLD et le CD&V.

Pactiser avec les indépendantistes flamands, refouler le PS dans l'opposition : aux yeux des libéraux, l'option était à la fois tentante et dangereuse. Charles Michel, le président du MR, a décidé de la tenter, malgré tout. Désormais affranchi de Didier Reynders. Et délivré de l'ombre paternelle. " Charles ressemble beaucoup plus à sa mère qu'à moi ", confie d'ailleurs Louis Michel. Portrait du nouveau Premier ministre.

Selon le quotidien De Morgen, la coalition suédoise, et en particulier la N-VA, propose de baisser le salaire minimum des jeunes de moins de 21 ans afin de permettre aux chômeurs peu qualifiés de trouver plus rapidement du travail. Le CD&V s'oppose à cette proposition.

Pour le politologue Bart Maddens, la N-VA doit faire ajouter l'article 195, qui organise la révision de la Constitution, dans l'accord du gouvernement "suédois". "Une large déclaration de révision de la constitution ne signifie pas qu'il faut qu'il y ait une réforme de l'état après 2019. Cela signifie seulement qu'elle ne soit pas rendue impossible d'avance. Selon lui, les militants de la N-VA n'accepteront pas que le confédéralisme soit mis au frigo pour au moins 10 ans".

Durant la campagne précédant les élections du 25 mai, la grande majorité des partis promettaient la formation rapide d'un gouvernement. La situation du pays l'exigeait. Ce constat n'a malheureusement pas mené à une constitution rapide.