Malgré les campagnes de sensibilisation menées durant des années par l'asbl Question santé (1), les recommandations en ce sens du Conseil supérieur de la santé et la gratuité de la vaccination proposée au personnel par certaines institutions, nombre de soignants ne se font toujours pas vacciner.

Or, cette vaccination permet de se protéger mais également de protéger les patients résidents à l'hôpital et en maisons de repos et de soins. Entre le 23 décembre et 7 janvier, 13 patients âgés sont décédés de la grippe dans une maison de repos française où seulement 39% du personnel étaient vaccinés contre la grippe. Des chiffres qui interpellent. Une inspection a d'ailleurs été diligentée sur place par la ministre française de la santé.

Ne serait-il pas de temps de proposer des solutions constructives pour améliorer la couverture vaccinale? Par exemple, offrir un jour de congé aux soignants et médecins salariés qui acceptent de se faire vacciner ou une journée-service (secrétariat, nettoyage, maintenance informatique...) aux prestataires de soins indépendants vaccinés?

Evidemment le coût de telles mesures n'est pas négligeable mais l'impact en termes de santé publique pourrait être considérable. La grippe saisonnière tue encore chaque année et coûte énormément d'argent en raison de l'absentéisme des travailleurs infectés et de la désorganisation temporaire des structures sanitaires et des entreprises.

Des stratégies coercitives ont été testées à l'étranger: rendre la vaccination contre la grippe obligatoire, l'imposer comme condition incontournable pour obtenir un emploi ou faire signer une décharge au personnel soignant qui ne veut pas se faire vacciner. Ces mesures semblent contreproductives et pousseraient plutôt les acteurs à refuser la vaccination.

En 2017, ne serait-il pas temps de manier la carotte plutôt que le bâton?

(1) L'asbl Question Santé, en collaboration avec la SSMG, la Plateforme Grippe, la Société Scientifique des Pharmaciens Francophones (SSPF) et l'Ophaco propose un dossier complet sur la grippe destiné aux professionnels de la santé

Vincent Claes - Rédacteur en chef

Le journal du Médecin

Malgré les campagnes de sensibilisation menées durant des années par l'asbl Question santé (1), les recommandations en ce sens du Conseil supérieur de la santé et la gratuité de la vaccination proposée au personnel par certaines institutions, nombre de soignants ne se font toujours pas vacciner. Or, cette vaccination permet de se protéger mais également de protéger les patients résidents à l'hôpital et en maisons de repos et de soins. Entre le 23 décembre et 7 janvier, 13 patients âgés sont décédés de la grippe dans une maison de repos française où seulement 39% du personnel étaient vaccinés contre la grippe. Des chiffres qui interpellent. Une inspection a d'ailleurs été diligentée sur place par la ministre française de la santé. Ne serait-il pas de temps de proposer des solutions constructives pour améliorer la couverture vaccinale? Par exemple, offrir un jour de congé aux soignants et médecins salariés qui acceptent de se faire vacciner ou une journée-service (secrétariat, nettoyage, maintenance informatique...) aux prestataires de soins indépendants vaccinés?Evidemment le coût de telles mesures n'est pas négligeable mais l'impact en termes de santé publique pourrait être considérable. La grippe saisonnière tue encore chaque année et coûte énormément d'argent en raison de l'absentéisme des travailleurs infectés et de la désorganisation temporaire des structures sanitaires et des entreprises. Des stratégies coercitives ont été testées à l'étranger: rendre la vaccination contre la grippe obligatoire, l'imposer comme condition incontournable pour obtenir un emploi ou faire signer une décharge au personnel soignant qui ne veut pas se faire vacciner. Ces mesures semblent contreproductives et pousseraient plutôt les acteurs à refuser la vaccination. En 2017, ne serait-il pas temps de manier la carotte plutôt que le bâton? (1) L'asbl Question Santé, en collaboration avec la SSMG, la Plateforme Grippe, la Société Scientifique des Pharmaciens Francophones (SSPF) et l'Ophaco propose un dossier complet sur la grippe destiné aux professionnels de la santé Vincent Claes - Rédacteur en chefLe journal du Médecin