Les premiers résultats des tests ont montré que le médicament - qui se compose des principes actifs Tixagevimab et Cilgavimab - peut être utilisé efficacement pour protéger contre la maladie.

Le laboratoire assure qu'il peut ainsi être efficace en prévention du Covid chez les patients fragiles. Des essais ont montré que le médicament AZD7442, une combinaison d'anticorps, réduit les symptômes graves et les décès dus au Covid-19, a déclaré lundi AstraZeneca.

Les experts sont en train d'examiner toutes les données scientifiques ainsi que les tests et vont peser les avantages et les inconvénients du médicament. On ignore encore toutefois à quel moment ils transmettront leur évaluation finale.

Selon l'EMA, AstraZeneca n'a pas encore demandé d'autorisation pour le marché européen. Jusqu'à présent, seul le médicament Remdesivir a été approuvé dans l'Union européenne en tant que médicament spécial contre le coronavirus. Les procédures d'approbation de cinq autres traitements sont cependant toujours en cours.

Il peut s'écouler plusieurs mois entre le début d'un examen continu par l'EMA et un éventuel feu vert.

Les anticorps monoclonaux - qui reconnaissent une molécule spécifique du virus ou de la bactérie cible - sont des versions synthétiques d'anticorps naturels.

Ils sont administrés aux personnes déjà contaminées, pour pallier les déficiences du système immunitaire. Ceci est différent d'un vaccin, qui stimule le corps à produire sa propre réponse immunitaire.

Le vaccin d'AstraZeneca est l'un des quatre vaccins actuellement approuvés par l'EMA.

L'essai portant sur le médicament AZD7442 "a engendré une réduction statistiquement satisfaisante des cas de Covid-19 graves ou des décès dus à la maladie comparé à un placébo chez les patients non hospitalisés avec des symptômes légers à modérés" du Covid-19, selon AstraZeneca.

L'essai clinique a porté sur 903 participants, dont 90% faisaient partie de catégories de patients jugés à haut risque de développer des formes sévères de Covid-19.

Le laboratoire pharmaceutique suisse Roche a déposé lundi une demande pour une mise sur le marché dans l'Union européenne de son cocktail d'anticorps de synthèse Ronapreve.

L'EMA a fait savoir la semaine dernière qu'elle pourrait entamer dans quelques jours l'examen d'une pilule produite par le laboratoire américain Merck.

Les premiers résultats des tests ont montré que le médicament - qui se compose des principes actifs Tixagevimab et Cilgavimab - peut être utilisé efficacement pour protéger contre la maladie. Le laboratoire assure qu'il peut ainsi être efficace en prévention du Covid chez les patients fragiles. Des essais ont montré que le médicament AZD7442, une combinaison d'anticorps, réduit les symptômes graves et les décès dus au Covid-19, a déclaré lundi AstraZeneca. Les experts sont en train d'examiner toutes les données scientifiques ainsi que les tests et vont peser les avantages et les inconvénients du médicament. On ignore encore toutefois à quel moment ils transmettront leur évaluation finale. Selon l'EMA, AstraZeneca n'a pas encore demandé d'autorisation pour le marché européen. Jusqu'à présent, seul le médicament Remdesivir a été approuvé dans l'Union européenne en tant que médicament spécial contre le coronavirus. Les procédures d'approbation de cinq autres traitements sont cependant toujours en cours. Il peut s'écouler plusieurs mois entre le début d'un examen continu par l'EMA et un éventuel feu vert. Les anticorps monoclonaux - qui reconnaissent une molécule spécifique du virus ou de la bactérie cible - sont des versions synthétiques d'anticorps naturels. Ils sont administrés aux personnes déjà contaminées, pour pallier les déficiences du système immunitaire. Ceci est différent d'un vaccin, qui stimule le corps à produire sa propre réponse immunitaire. Le vaccin d'AstraZeneca est l'un des quatre vaccins actuellement approuvés par l'EMA. L'essai portant sur le médicament AZD7442 "a engendré une réduction statistiquement satisfaisante des cas de Covid-19 graves ou des décès dus à la maladie comparé à un placébo chez les patients non hospitalisés avec des symptômes légers à modérés" du Covid-19, selon AstraZeneca. L'essai clinique a porté sur 903 participants, dont 90% faisaient partie de catégories de patients jugés à haut risque de développer des formes sévères de Covid-19. Le laboratoire pharmaceutique suisse Roche a déposé lundi une demande pour une mise sur le marché dans l'Union européenne de son cocktail d'anticorps de synthèse Ronapreve. L'EMA a fait savoir la semaine dernière qu'elle pourrait entamer dans quelques jours l'examen d'une pilule produite par le laboratoire américain Merck.