Le seuil épidémique de la grippe a été franchi la semaine dernière en Belgique, pour la première fois cette saison, confirme l'institut belge de la santé, Sciensano. Entre le 20 et le 26 janvier, 245 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin généraliste en raison d'un syndrome grippal, soit un niveau d'activité supérieur au seuil épidémique de 153 consultations pour 100.000 habitants. Ce seuil doit cependant être franchi pendant deux semaines consécutives pour qu'on déclare officiellement une "épidémie".

Sciensano estime qu'environ 500.000 personnes sont touchées chaque année en Belgique. Le nombre de cas varie fortement en fonction de l'intensité de l'épidémie. Ainsi, une épidémie dite "modérée" touche environ 5% des Belges, tandis qu'une épidémie plus intense peut concerner jusqu'à 10% de la population.

La grippe saisonnière se caractérise par plusieurs symptômes :

  • Apparition brutale d'une forte fièvre
  • Toux (généralement sèche)
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Mal-être général et sensation de faiblesse
  • Maux de gorge
  • Écoulement nasal

Dans la plupart des cas, et si elle est correctement soignée, la grippe est bénigne et guérit en une semaine. Mais les complications liées à la maladie peuvent représenter un vrai risque pour les groupes fragilisés, comme les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques. Jusqu'à entraîner une maladie grave ou un décès chez les personnes à haut risque, indique l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). En Belgique, en moyenne 1 personne sur 1000 développe des complications nécessitant une hospitalisation. Plus de 90% des décès concernent les plus de 65 ans. À l'échelle mondiale, les épidémies annuelles de grippe sont responsables d'environ 5 millions de cas considérés comme graves, et 290.000 à 650.000 décès, selon l'OMS.

Sciensano donne par ailleurs quelques conseils pour limiter autant que possible la transmission de la maladie :

  • Consulter rapidement un médecin généraliste si l'on ressent les symptômes de la grippe, et suivre ses recommandations.
  • Rester chez soi et éviter au maximum les contacts non essentiels avec d'autres personnes.
  • Se laver régulièrement les mains avec de l'eau et du savon, et utiliser une solution hydro-alcoolique
  • Tousser dans un mouchoir en papier et le jeter immédiatement après utilisation. Si vous n'avez pas de mouchoir, toussez contre votre bras, plutôt que dans vos mains.
Le seuil épidémique de la grippe a été franchi la semaine dernière en Belgique, pour la première fois cette saison, confirme l'institut belge de la santé, Sciensano. Entre le 20 et le 26 janvier, 245 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin généraliste en raison d'un syndrome grippal, soit un niveau d'activité supérieur au seuil épidémique de 153 consultations pour 100.000 habitants. Ce seuil doit cependant être franchi pendant deux semaines consécutives pour qu'on déclare officiellement une "épidémie".Sciensano estime qu'environ 500.000 personnes sont touchées chaque année en Belgique. Le nombre de cas varie fortement en fonction de l'intensité de l'épidémie. Ainsi, une épidémie dite "modérée" touche environ 5% des Belges, tandis qu'une épidémie plus intense peut concerner jusqu'à 10% de la population. La grippe saisonnière se caractérise par plusieurs symptômes :Dans la plupart des cas, et si elle est correctement soignée, la grippe est bénigne et guérit en une semaine. Mais les complications liées à la maladie peuvent représenter un vrai risque pour les groupes fragilisés, comme les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques. Jusqu'à entraîner une maladie grave ou un décès chez les personnes à haut risque, indique l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). En Belgique, en moyenne 1 personne sur 1000 développe des complications nécessitant une hospitalisation. Plus de 90% des décès concernent les plus de 65 ans. À l'échelle mondiale, les épidémies annuelles de grippe sont responsables d'environ 5 millions de cas considérés comme graves, et 290.000 à 650.000 décès, selon l'OMS. Sciensano donne par ailleurs quelques conseils pour limiter autant que possible la transmission de la maladie :