L'Italie représente le principal foyer de coronavirus en Europe. C'est d'ailleurs du nord de ce pays que proviennent la majorité des cas confirmés dans les autres pays européens, dont la Belgique. L'Italie connait une évolution exponentielle du nombre de cas depuis plusieurs semaines. Après une période d'infections relativement stable d'une semaine, la présence du virus sur le territoire italien a explosé. L'essentiel des décès concerne des personnes âgées, alors que la péninsule compte une grande proportion de seniors.

Le principal foyer d'Europe a mis en place toute une série de mesures pour tenter de contenir la propagation du virus, allant jusqu'à mettre le pays entier en quarantaine. Mais malgré ces mesures drastiques, la flambée du nombre de cas et de décès s'amplifie toutes les 24h.

La présence du coronavirus inquiète également chez nos voisins français. Toutes les régions métropolitaines du territoire sont touchées. Après avoir annoncé la fermeture des écoles jeudi dernier, le gouvernement français a décidé d'encore renforcer les mesures en fermant les cafés, restaurants et magasins qui ne sont pas de première nécessité.

Chez nous, l'épidémie n'a commencé qu'à partir du mois de mars, avec le retour des vacances de Carnaval. La majorité des cas sont d'ailleurs des personnes qui ont séjourné dans le nord de l'Italie récemment. Après une évolution constante mais stable du nombre de cas, notre pays semble désormais connaitre, à son tour, une évolution exponentielle. C'est pour enrayer cette dynamique que les autorités ont décidé de suspendre les cours dans les écoles et universités, de fermer les lieux de rassemblements (cafés, restaurants...) et de conseiller aux citoyens de limiter leurs déplacements non indispensables.

L'Italie représente le principal foyer de coronavirus en Europe. C'est d'ailleurs du nord de ce pays que proviennent la majorité des cas confirmés dans les autres pays européens, dont la Belgique. L'Italie connait une évolution exponentielle du nombre de cas depuis plusieurs semaines. Après une période d'infections relativement stable d'une semaine, la présence du virus sur le territoire italien a explosé. L'essentiel des décès concerne des personnes âgées, alors que la péninsule compte une grande proportion de seniors. Le principal foyer d'Europe a mis en place toute une série de mesures pour tenter de contenir la propagation du virus, allant jusqu'à mettre le pays entier en quarantaine. Mais malgré ces mesures drastiques, la flambée du nombre de cas et de décès s'amplifie toutes les 24h. La présence du coronavirus inquiète également chez nos voisins français. Toutes les régions métropolitaines du territoire sont touchées. Après avoir annoncé la fermeture des écoles jeudi dernier, le gouvernement français a décidé d'encore renforcer les mesures en fermant les cafés, restaurants et magasins qui ne sont pas de première nécessité. Chez nous, l'épidémie n'a commencé qu'à partir du mois de mars, avec le retour des vacances de Carnaval. La majorité des cas sont d'ailleurs des personnes qui ont séjourné dans le nord de l'Italie récemment. Après une évolution constante mais stable du nombre de cas, notre pays semble désormais connaitre, à son tour, une évolution exponentielle. C'est pour enrayer cette dynamique que les autorités ont décidé de suspendre les cours dans les écoles et universités, de fermer les lieux de rassemblements (cafés, restaurants...) et de conseiller aux citoyens de limiter leurs déplacements non indispensables.