Pas besoin d'aller à la salle de sport plusieurs fois par semaine pour profiter des bienfaits de l'exercice sur la santé, clame une nouvelle étude. L'activité physique, quelle qu'en soit l'intensité, peut faire une différence sur l'espérance de vie.
...

Pas besoin d'aller à la salle de sport plusieurs fois par semaine pour profiter des bienfaits de l'exercice sur la santé, clame une nouvelle étude. L'activité physique, quelle qu'en soit l'intensité, peut faire une différence sur l'espérance de vie.De nombreuses études ont déjà démontré qu'un mode de vie sédentaire n'était pas bon pour la santé. La nouvelle recherche, publiée dans le British Medical Journal (BMJ), suggère que le fait de passer plus de neuf heures et demie par jour assis, comparé à la position debout ou à la marche à pied, est associé à un risque accru de décès prématuré.Bien que l'activité physique soit connue depuis longtemps pour augmenter l'espérance de vie, cette recherche s'est penchée sur les différences d'intensité. Les chercheurs ont comparé l'activité légère (marche lente, tâches ménagères comme la préparation du repas ou la vaisselle...), l'activité modérée (marche rapide, aspirer, tondre la pelouse...) et l'activité vigoureuse (jogging, porter de lourdes charges...). L'analyse a comparé les résultats de plus de 35.000 participants aux États-Unis et en Europe, âgés de 40 ans et plus, durant 5-6 ans. Les chercheurs ont constaté que tout niveau d'activité physique, quelle qu'en soit l'intensité, était associé à un risque de décès considérablement plus faible. Le risque de décès les participants était environ cinq fois plus élevé chez ceux qui étaient inactifs que chez ceux qui étaient les plus actifs.Selon l'étude, le message de santé publique adressé à tous devrait être: "s'asseoir moins et bouger de plus en plus souvent".