Le smartphone en est l'exemple le plus flagrant. "Lors d'une pandémie, le smartphone est un vecteur de transmission plus dangereux qu'un trousseau de clefs, qu'on manipule beaucoup moins", explique Bruno Grandbastien, le président de la Société française d'hygiène hospitalière, au Monde. Ce sont des gestes que l'on fait sans y penser : ouvrir la porte, faire son code de carte bancaire, se tenir dans les transports en commun... et puis empoigner son smartphone. S'il est bien évidemment conseillé de se laver régulièrement les mains, l'effet est moins efficace si les objets que l'on touche le plus souvent ne bénéficient pas de la même attention.

Des études ont montré que tout, du staphylocoque à l'E. Coli, peut se développer sur l'écran du smartphone (ou de la tablette). Le coronavirus ne fait pas exception. Il ne faut toutefois pas tomber dans la psychose. Le smartphone étant un outil personnel, c'est surtout l'hygiène et l'utilisation du propriétaire qui comptent. De plus, on ne sait pas encore dans quelle mesure le coronavirus survit et se transmet via des surfaces. Mais mieux vaut prévenir que guérir.

Les appareils électroniques sont fragiles et ne sont pas faits pour être désinfectés. Hors de question d'utiliser des produits chimiques trop agressifs ou de les laver régulièrement avec de l'eau et du savon. Il est recommandé d'utiliser un chiffon doux et non pelucheux, légèrement humide pour nettoyer son smartphone. L'utilisation de désinfectant fait débat chez les fabricants. Mieux vaut donc ne pas en abuser, même si Apple a revu ses conseils : "En utilisant une lingette à base d'alcool isopropylique à 70% ou des lingettes désinfectantes, vous pouvez essuyer délicatement les surfaces extérieures de votre iPhone", indique l'entreprise sur sa page d'assistance. "N'utilisez pas d'eau de javel. Évitez de mettre de l'humidité dans les trous et n'immergez pas votre iPhone dans des produits de nettoyage". Les produits contenus dans les lingettes peuvent endommager le téléphone, il convient donc de ne pas frotter l'écran trop longtemps ni trop fort.

Il existe aussi solutions nettoyantes spécifiques vendues dans les magasins spécialisés. Mais comment faire si on n'a pas à la maison ces produits alors que tous les magasins qui ne sont pas de première nécessité sont fermés ? Si le smartphone est un modèle étanche, on peut utiliser un coton légèrement imbibé d'eau savonneuse, quelques secondes seulement et en rinçant rapidement ensuite. Cela ne le désinfecte pas totalement, mais diminue le risque. Pour les modèles non étanches, il convient d'être encore plus précautionneux, en évitant certaines zones (jonctions entre les différentes parties du téléphone, orifices...).

Autres conseils d'usage

  • Éteindre l'appareil.
  • Débrancher toute source d'alimentation externe, périphériques et autres câbles.
  • Ne pas utiliser des chiffons abrasifs, essuie-tout ou serviettes en papier.
  • Ne pas utiliser, essuyer et étaler excessivement le produit.
  • Ne jamais l'immerger dans un produit ou liquide, même si c'est un modèle étanche.
  • Éviter les infiltrations d'humidité dans les orifices.
  • Insister sur les boutons, souvent manipulés, et les endroits difficiles d'accès, où les bactéries aiment se loger.
  • Ne pas vaporiser directement de produit sur l'écran. Vaporisez d'abord sur le chiffon.
  • Ne pas le sécher avec un sèche-cheveux ou autre : les appareils électroniques ne supportent pas la chaleur.
  • Attendre qu'il soit bien séché avant de le brancher.

N'oubliez pas de nettoyer la coque. Si elle peut totalement se séparer du smartphone, elle peut être nettoyée à fond, voire désinfectée. Pour un étui en silicone par exemple, vous pouvez le plonger dans de l'eau savonneuse. Il faut bien sûr s'assurer qu'elle soit propre et bien séchée avant de la joindre à nouveau au smartphone.

Le smartphone en est l'exemple le plus flagrant. "Lors d'une pandémie, le smartphone est un vecteur de transmission plus dangereux qu'un trousseau de clefs, qu'on manipule beaucoup moins", explique Bruno Grandbastien, le président de la Société française d'hygiène hospitalière, au Monde. Ce sont des gestes que l'on fait sans y penser : ouvrir la porte, faire son code de carte bancaire, se tenir dans les transports en commun... et puis empoigner son smartphone. S'il est bien évidemment conseillé de se laver régulièrement les mains, l'effet est moins efficace si les objets que l'on touche le plus souvent ne bénéficient pas de la même attention. Des études ont montré que tout, du staphylocoque à l'E. Coli, peut se développer sur l'écran du smartphone (ou de la tablette). Le coronavirus ne fait pas exception. Il ne faut toutefois pas tomber dans la psychose. Le smartphone étant un outil personnel, c'est surtout l'hygiène et l'utilisation du propriétaire qui comptent. De plus, on ne sait pas encore dans quelle mesure le coronavirus survit et se transmet via des surfaces. Mais mieux vaut prévenir que guérir. Les appareils électroniques sont fragiles et ne sont pas faits pour être désinfectés. Hors de question d'utiliser des produits chimiques trop agressifs ou de les laver régulièrement avec de l'eau et du savon. Il est recommandé d'utiliser un chiffon doux et non pelucheux, légèrement humide pour nettoyer son smartphone. L'utilisation de désinfectant fait débat chez les fabricants. Mieux vaut donc ne pas en abuser, même si Apple a revu ses conseils : "En utilisant une lingette à base d'alcool isopropylique à 70% ou des lingettes désinfectantes, vous pouvez essuyer délicatement les surfaces extérieures de votre iPhone", indique l'entreprise sur sa page d'assistance. "N'utilisez pas d'eau de javel. Évitez de mettre de l'humidité dans les trous et n'immergez pas votre iPhone dans des produits de nettoyage". Les produits contenus dans les lingettes peuvent endommager le téléphone, il convient donc de ne pas frotter l'écran trop longtemps ni trop fort. Il existe aussi solutions nettoyantes spécifiques vendues dans les magasins spécialisés. Mais comment faire si on n'a pas à la maison ces produits alors que tous les magasins qui ne sont pas de première nécessité sont fermés ? Si le smartphone est un modèle étanche, on peut utiliser un coton légèrement imbibé d'eau savonneuse, quelques secondes seulement et en rinçant rapidement ensuite. Cela ne le désinfecte pas totalement, mais diminue le risque. Pour les modèles non étanches, il convient d'être encore plus précautionneux, en évitant certaines zones (jonctions entre les différentes parties du téléphone, orifices...). N'oubliez pas de nettoyer la coque. Si elle peut totalement se séparer du smartphone, elle peut être nettoyée à fond, voire désinfectée. Pour un étui en silicone par exemple, vous pouvez le plonger dans de l'eau savonneuse. Il faut bien sûr s'assurer qu'elle soit propre et bien séchée avant de la joindre à nouveau au smartphone.