Les propriétaires ont quitté une maison quatre façades pour un loft aménagé dans une ancienne usine textile aux abords du centre-ville de Courtrai. La spatialité, la vaste terrasse et la vue panoramique sur la cité les ont immédiatement séduits et, pour peaufiner leur nouveau cadre de vie, ils ont fait appel à l'architecte d'intérieur Thomas Nachtergaele.
...

Les propriétaires ont quitté une maison quatre façades pour un loft aménagé dans une ancienne usine textile aux abords du centre-ville de Courtrai. La spatialité, la vaste terrasse et la vue panoramique sur la cité les ont immédiatement séduits et, pour peaufiner leur nouveau cadre de vie, ils ont fait appel à l'architecte d'intérieur Thomas Nachtergaele. Les éléments incontournables ? Un espace rectangulaire doté de fenêtres sur deux côtés (un grand et un petit), une terrasse de toit du côté sud-ouest, l'emplacement de la porte d'entrée et la présence de quelques colonnes en béton. Il coulait de source que les pièces de vie seraient créées en lien avec la terrasse, et la zone de nuit près de l'entrée. Le point de départ consistait à laisser libre cours à la lumière naturelle, d'où le choix de positionner le couloir parallèlement à la façade arborant le long bandeau vitré. Trois chambres à coucher ont été inscrites dans l'espace, comme autant de boîtes, séparées du couloir par une paroi de verre au lieu d'un mur massif. Les chambres profitent ainsi de la luminosité apporté par les fenêtres sans y être directement confrontées. Entre deux de ces trois chambres, une cabine de douche pour les enfants. La salle de bains, quant à elle, est directement accessible depuis la chambre à coucher parentale. Le vaste séjour associe salle à manger, salon et cuisine. Une colonne en béton a obligé le l'architecte d'intérieur à étudier minutieusement l'emplacement de la cuisine. " Selon moi, cette colonne devait rester libre et apparente, à l'instar des poutres en béton qui sont les seuls témoins du passé industriel, explique Thomas Nachtergaele. On a l'impression que l'espace est immense, mais pour l'implantation de la cuisine, je ne disposais que d'une toute petite marge de manoeuvre. " En raison du caractère très ouvert des lieux, il a été fait en sorte que la cuisine soit une pièce maîtresse : un îlot sombre pour le contraste, un muret qui dissimule le plan de travail, des placards avec un plan de cuisson logé dans une niche profonde et des portes en relief. Les subtiles lignes d'ombre de ces reliefs dessinent un motif graphique lumineux sur le placard mural. Pour permettre d'intervertir le salon et la salle à manger, Thomas Nachtergaele a prévu des branchements à plusieurs endroits, notamment pour la télé. Et afin de profiter au mieux de l'orientation idéale des lieux, il a prévu un habillage neutre tout en simplicité, privilégiant les parois blanches sur lesquelles la lumière se reflète. Réalisation : Thomas Nachtergaele Interieur. Tél. : 0495 51 97 36. www.thomasnachtergaele.beDécouvrez l'intégralité du texte et des plans de ce reportage dans le magazine Je vais construire de décembre en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.beSofie De Vriese