Comme se l'était représenté Napoléon, l'Espagne est investie fin 1808 par des forces britanniques. Mi-décembre, un corps expéditionnaire anglais prend pied dans le nord-ouest du pays sous le commandement du général Moore. Les troupes restent concentrées en Castille, dans la région de Benavente. Napoléon se trouvant alors à Madrid, il marche dès le 22 décembre sur le nord avec un contingent de sa Garde impériale. Afin de rejoindre les Anglais le plus rapidement possible, il se décide à couper par la sierra de Guadarrama, au centre du pays. Au coeur de l'hiver, sur cette chaîne montagneuse dont certains pics culminent à 2 400 mètres, les hommes doivent endurer des gelées jusqu'à moins dix degrés. Lorsqu'une tempête de neige éclate, ils se retrouvent dans les pires conditions pour débuter une campagne. Aveuglés par les trombes de neige, paralysés par les bourrasques glaciales, l'avant-garde française finit par déclarer forfait. Certains soldats ne veulent plus bouger, d'autres commencent même à faire marche arrière.
...