Le pape François a nommé six femmes et un homme au Conseil pour l'Économie de la papauté, a annoncé le service de presse du Vatican.

C'est la première fois que des femmes siègent à cet organe financier de la cité vaticane, chargé depuis février 2014 de gérer les flux financiers de chacun des quelque 20 dicastères (ministères) et de valider les chiffres des différents budgets. La structure a été pensée pour simplifier un organigramme de décision et de contrôle jusqu'alors très fragmenté et bureaucratique.

Un homme

Les nouveaux membres sont la professeure allemande Charlotte Kreuter-Kirchhof de l'Université Heinrich-Heine de Düsseldorf, l'experte en finances Marija Kolak de la Berliner Volksbank et également présidente de l'Association allemande des banques populaires et des caisses populaires, la spécialiste espagnole en placements Maria Concepcion Osacar Garaicoechea, la juriste espagnole Eva Castillo Sanz, la femme politique du Parti travailliste britannique et ancienne secrétaire à l'Enseignement Ruth Mary Kelly, ainsi que Lesile Jane Ferrar, ancienne trésorière du Prince Charles. Seul homme au tableau des nouvelles nominations, l'économiste italien Alberto Minali rejoint également le Conseil.

Le pape François a nommé six femmes et un homme au Conseil pour l'Économie de la papauté, a annoncé le service de presse du Vatican.C'est la première fois que des femmes siègent à cet organe financier de la cité vaticane, chargé depuis février 2014 de gérer les flux financiers de chacun des quelque 20 dicastères (ministères) et de valider les chiffres des différents budgets. La structure a été pensée pour simplifier un organigramme de décision et de contrôle jusqu'alors très fragmenté et bureaucratique.Les nouveaux membres sont la professeure allemande Charlotte Kreuter-Kirchhof de l'Université Heinrich-Heine de Düsseldorf, l'experte en finances Marija Kolak de la Berliner Volksbank et également présidente de l'Association allemande des banques populaires et des caisses populaires, la spécialiste espagnole en placements Maria Concepcion Osacar Garaicoechea, la juriste espagnole Eva Castillo Sanz, la femme politique du Parti travailliste britannique et ancienne secrétaire à l'Enseignement Ruth Mary Kelly, ainsi que Lesile Jane Ferrar, ancienne trésorière du Prince Charles. Seul homme au tableau des nouvelles nominations, l'économiste italien Alberto Minali rejoint également le Conseil.