Brittany Commisso a défendu son choix de porter plainte comme "la bonne chose à faire", dans un extrait de son interview enregistré dimanche. "Le gouverneur doit être tenu responsable", a-t-elle assuré à CBS et le Albany Times Union. "Ce qu'il m'a fait est criminel, il a violé la loi". L'entretien en entier doit être publié lundi.

Mme Commisso est une des 11 femmes citées dans une enquête indépendante accusant le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, de harcèlement sexuel. Elle a déposé une plainte contre lui, la première à être connue, selon ce rapport explosif. Sa plainte avait à ce jour été anonymisée comme émanant de "executive assistant #1" dans le rapport. L'assistante de l'équipe du gouverneur a déploré plusieurs gestes inappropriés et indécents depuis fin 2019 de sa part. Ce dernier a réfuté les accusations.

"Ce qu'il m'a fait est criminel, il a violé la loi".

Cette plainte ouvre la voie à de possibles poursuites judiciaires pour le gouverneur, dont de nombreux alliés démocrates, jusqu'au président Joe Biden, ont appelé à démissionner, et qui fait aussi l'objet d'une procédure au Parlement de l'Etat de New York pouvant aboutir à sa destitution. Dimanche, le gouvernement a ausi perdu le soutien de sa proche collaboratrice Melissa DeRosa. Celle-ci a démissioné de son poste considéré comme la plus puissante fonction non élue dans le gouvernement de l'Etat de New York. Sa décision est donc un revers supplémentaire pour M. Cuomo.

Gouverneur de l'Etat de New York depuis 2011, réélu en 2014 et 2018, Andrew Cuomo, 63 ans, était devenu une vedette nationale au plus fort de la pandémie de coronavirus au printemps 2020, grâce à ses points télévisés quotidiens, vus comme rationnels et rassurants en pleine crise.

Brittany Commisso a défendu son choix de porter plainte comme "la bonne chose à faire", dans un extrait de son interview enregistré dimanche. "Le gouverneur doit être tenu responsable", a-t-elle assuré à CBS et le Albany Times Union. "Ce qu'il m'a fait est criminel, il a violé la loi". L'entretien en entier doit être publié lundi. Mme Commisso est une des 11 femmes citées dans une enquête indépendante accusant le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, de harcèlement sexuel. Elle a déposé une plainte contre lui, la première à être connue, selon ce rapport explosif. Sa plainte avait à ce jour été anonymisée comme émanant de "executive assistant #1" dans le rapport. L'assistante de l'équipe du gouverneur a déploré plusieurs gestes inappropriés et indécents depuis fin 2019 de sa part. Ce dernier a réfuté les accusations. Cette plainte ouvre la voie à de possibles poursuites judiciaires pour le gouverneur, dont de nombreux alliés démocrates, jusqu'au président Joe Biden, ont appelé à démissionner, et qui fait aussi l'objet d'une procédure au Parlement de l'Etat de New York pouvant aboutir à sa destitution. Dimanche, le gouvernement a ausi perdu le soutien de sa proche collaboratrice Melissa DeRosa. Celle-ci a démissioné de son poste considéré comme la plus puissante fonction non élue dans le gouvernement de l'Etat de New York. Sa décision est donc un revers supplémentaire pour M. Cuomo. Gouverneur de l'Etat de New York depuis 2011, réélu en 2014 et 2018, Andrew Cuomo, 63 ans, était devenu une vedette nationale au plus fort de la pandémie de coronavirus au printemps 2020, grâce à ses points télévisés quotidiens, vus comme rationnels et rassurants en pleine crise.