Des buts, du suspense, des retournements de situation: le match entre la France et la Suisse, qui semblait déséquilibré sur papier, a accouché d'un scénario rocambolesque. Les supporters suisses eux-mêmes ne semblaient pas préparés pour vivre de tels ascenseurs émotionnels. En témoigne ce fan helvète dans les tribunes de Bucarest, qui est passé par toutes les émotions en moins d'une minute.

Il est devenu une véritable star des réseaux sociaux. Sur son profil Twitter, il se définit désormais lui-même comme "Meme officiel de la Nati depuis le 28.06.2021."

Le média Blick a retrouvé le célèbre supporter à l'aéroport, qui peine à réaliser ce qui lui arrive.

Luca Loutenbach est devenu, en quelques heures, un emblème de la Suisse à travers le monde. Au point que Suisse Tourisme lui propose "un week-end bien-être en Suisse après le titre (de la Nati?) à l'Euro 2020".

Chez nous, la STIB a profité du phénomène pour rappeler les mesures sanitaires avec une touche d'humour.

L'humoriste suisse Thomas Wiesel n'a pas manqué de relever certaines déclarations arrogantes côté français avant la rencontre. "Mais il faut être honnête, en Suisse, on s'attendait à prendre une rouste aussi." Avant de faire la reconstitution du match, et d'ajouter. "Je pense que Pogba est toujours en train de danser, il faut peut-être lui raconter la suite du match, et lui dire qu'il est passé en quarts... de 'Danse avec les stars'. Ah oui, on s'est mis d'accord avec les Belges, entre équipes qui sont toujours dans le tournoi, c'est fini quatre-vingt-dix, on dit nonante désormais'".

Le Temps, quotidien suisse le plus connu, y est allé de sa petite caricature.

Les supporters suisses n'ont pas manqué de chambrer gentiment Mbappé, antihéros de ce huitième de finale.

Pour les voyageurs français qui comptent se rendre en Suisse pendant les vacances, un petit mot d'accueil lors est adressé. "Bienvenue... au pays du foot."

Une fromagerie s'est emparée de l'occasion pour redonner le sourire à ses clients français.

Une légèreté qui fait parfois du bien, alors que les tensions entre Français et Belges ne désemplissent pas.

Des buts, du suspense, des retournements de situation: le match entre la France et la Suisse, qui semblait déséquilibré sur papier, a accouché d'un scénario rocambolesque. Les supporters suisses eux-mêmes ne semblaient pas préparés pour vivre de tels ascenseurs émotionnels. En témoigne ce fan helvète dans les tribunes de Bucarest, qui est passé par toutes les émotions en moins d'une minute. Il est devenu une véritable star des réseaux sociaux. Sur son profil Twitter, il se définit désormais lui-même comme "Meme officiel de la Nati depuis le 28.06.2021."Le média Blick a retrouvé le célèbre supporter à l'aéroport, qui peine à réaliser ce qui lui arrive. Luca Loutenbach est devenu, en quelques heures, un emblème de la Suisse à travers le monde. Au point que Suisse Tourisme lui propose "un week-end bien-être en Suisse après le titre (de la Nati?) à l'Euro 2020".Chez nous, la STIB a profité du phénomène pour rappeler les mesures sanitaires avec une touche d'humour.L'humoriste suisse Thomas Wiesel n'a pas manqué de relever certaines déclarations arrogantes côté français avant la rencontre. "Mais il faut être honnête, en Suisse, on s'attendait à prendre une rouste aussi." Avant de faire la reconstitution du match, et d'ajouter. "Je pense que Pogba est toujours en train de danser, il faut peut-être lui raconter la suite du match, et lui dire qu'il est passé en quarts... de 'Danse avec les stars'. Ah oui, on s'est mis d'accord avec les Belges, entre équipes qui sont toujours dans le tournoi, c'est fini quatre-vingt-dix, on dit nonante désormais'".Le Temps, quotidien suisse le plus connu, y est allé de sa petite caricature. Les supporters suisses n'ont pas manqué de chambrer gentiment Mbappé, antihéros de ce huitième de finale.Pour les voyageurs français qui comptent se rendre en Suisse pendant les vacances, un petit mot d'accueil lors est adressé. "Bienvenue... au pays du foot."Une fromagerie s'est emparée de l'occasion pour redonner le sourire à ses clients français.Une légèreté qui fait parfois du bien, alors que les tensions entre Français et Belges ne désemplissent pas.