Jeudi, un premier vol d'évacuation depuis fin août avait rejoint la capitale qatarie avec plus d'une centaine de passagers.

L'avion de vendredi était arrivé à Kaboul plus tôt dans la journée avec des fournitures de secours. On ignore combien de personnes au total se trouvent à bord. Les Affaires étrangères savent actuellement qu'une ressortissante belge figure parmi les passagers.

Quarante-neuf ressortissants français et membres de leurs familles ainsi que sept Néerlandais se trouvent également dans l'avion.

Jeudi, un avion avait décollé de l'aéroport de Kaboul pour la première fois depuis la fin du pont aérien occidental et le départ des Américains d'Afghanistan fin août. À bord se trouvaient 113 personnes, pour la plupart des Afghans ayant une double nationalité, notamment américaine, ukrainienne, canadienne ou allemande. Treize ressortissants britanniques et 13 ressortissants néerlandais se trouvaient également à bord.

Jeudi, un premier vol d'évacuation depuis fin août avait rejoint la capitale qatarie avec plus d'une centaine de passagers. L'avion de vendredi était arrivé à Kaboul plus tôt dans la journée avec des fournitures de secours. On ignore combien de personnes au total se trouvent à bord. Les Affaires étrangères savent actuellement qu'une ressortissante belge figure parmi les passagers. Quarante-neuf ressortissants français et membres de leurs familles ainsi que sept Néerlandais se trouvent également dans l'avion.Jeudi, un avion avait décollé de l'aéroport de Kaboul pour la première fois depuis la fin du pont aérien occidental et le départ des Américains d'Afghanistan fin août. À bord se trouvaient 113 personnes, pour la plupart des Afghans ayant une double nationalité, notamment américaine, ukrainienne, canadienne ou allemande. Treize ressortissants britanniques et 13 ressortissants néerlandais se trouvaient également à bord.