"L'objectif que je vais vous fixer est très simple : c'est la vaccination de tous les Français qui peuvent être vaccinés", a dit le chef de l'État en ouvrant un Conseil de défense sanitaire en visioconférence depuis le Fort de Brégançon (Var). "Il faut tenir au moins la cible des 50 millions de vaccinés à la fin du mois d'août", a-t-il insisté. "Nous sommes en bonne voie", puisque "37,8 millions de Français" sont déjà complètement vaccinés.

Outre la flambée des cas dans les Antilles, où se profile "un scénario d'urgence", Emmanuel Macron a souligné "l'état des lieux préoccupant" en régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Corse et Occitanie, où le taux d'incidence dépasse les 500 cas pour 100.000 et fait craindre une montée de la pression hospitalière."

Il s'agit d'une "situation dramatique" aux Antilles, où "l'augmentation des contaminations se traduit par une explosion des formes graves" de Covid-19 et une saturation des hôpitaux. La vaccination y est trois fois plus faible qu'en métropole, ce qui offre "la démonstration cruelle" que "la vaccination est le moyen le plus efficace" face au virus, a plaidé le chef de l'État.

"Un scénario d'urgence est aujourd'hui devant nous" dans les Antilles, qui "implique la solidarité inconditionnelle de la Nation", a-t-il insisté.

"L'objectif que je vais vous fixer est très simple : c'est la vaccination de tous les Français qui peuvent être vaccinés", a dit le chef de l'État en ouvrant un Conseil de défense sanitaire en visioconférence depuis le Fort de Brégançon (Var). "Il faut tenir au moins la cible des 50 millions de vaccinés à la fin du mois d'août", a-t-il insisté. "Nous sommes en bonne voie", puisque "37,8 millions de Français" sont déjà complètement vaccinés. Outre la flambée des cas dans les Antilles, où se profile "un scénario d'urgence", Emmanuel Macron a souligné "l'état des lieux préoccupant" en régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Corse et Occitanie, où le taux d'incidence dépasse les 500 cas pour 100.000 et fait craindre une montée de la pression hospitalière." Il s'agit d'une "situation dramatique" aux Antilles, où "l'augmentation des contaminations se traduit par une explosion des formes graves" de Covid-19 et une saturation des hôpitaux. La vaccination y est trois fois plus faible qu'en métropole, ce qui offre "la démonstration cruelle" que "la vaccination est le moyen le plus efficace" face au virus, a plaidé le chef de l'État. "Un scénario d'urgence est aujourd'hui devant nous" dans les Antilles, qui "implique la solidarité inconditionnelle de la Nation", a-t-il insisté.