Cette somme va être injectée sous la forme d'une augmentation de capital de la société nationale des chemins de fer RZD, a indiqué le gouvernement dans un communiqué accompagnant la publication des décrets correspondants. Les fonds seront puisés dans le fonds de réserve alimenté ces dernières années avec une partie des revenus pétroliers. La reconstruction de ces célèbres lignes avait été évoquée dès le printemps 2013, évaluée alors par le Premier ministre Dmitri Medvedev à 260 milliards de roubles (3,7 milliards d'euros). Elle avait été inclue peu après dans la liste des grands travaux d'infrastructure établie par Vladimir Poutine pour relancer une économie en perte de vitesse. Mais ces grands travaux au coût gigantesque doivent encore être financés, une tâche difficile en période de crise économique, de chute des cours du pétrole et de sanctions occidentales qui ferment l'accès des grandes banques russes aux marchés occidentaux. Le gouvernement a ainsi versé mardi 100 milliards de roubles (1,4 milliard d'euros) à la banque publique VTB afin qu'elle puisse financer des travaux d'infrastructures.

Cette somme va être injectée sous la forme d'une augmentation de capital de la société nationale des chemins de fer RZD, a indiqué le gouvernement dans un communiqué accompagnant la publication des décrets correspondants. Les fonds seront puisés dans le fonds de réserve alimenté ces dernières années avec une partie des revenus pétroliers. La reconstruction de ces célèbres lignes avait été évoquée dès le printemps 2013, évaluée alors par le Premier ministre Dmitri Medvedev à 260 milliards de roubles (3,7 milliards d'euros). Elle avait été inclue peu après dans la liste des grands travaux d'infrastructure établie par Vladimir Poutine pour relancer une économie en perte de vitesse. Mais ces grands travaux au coût gigantesque doivent encore être financés, une tâche difficile en période de crise économique, de chute des cours du pétrole et de sanctions occidentales qui ferment l'accès des grandes banques russes aux marchés occidentaux. Le gouvernement a ainsi versé mardi 100 milliards de roubles (1,4 milliard d'euros) à la banque publique VTB afin qu'elle puisse financer des travaux d'infrastructures.