La France
...

La FranceLe 15 décembre, si l'évolution de la pandémie le permet, la France assouplira le confinement.Le gouvernement vise "un retour par étapes à une vie plus normale" et à ce que les Français passent les fêtes avec leurs proches, mais il "est prématuré de parler de déconfinement", a déclaré le Premier ministre Jean Castex.Le couvre-feu sera levé les soirs de réveillon, les 24 et 31 décembre. Les déplacements non essentiels seront probablement autorisés. Les Français pourront donc fêter Noël en famille, le gouvernement n'a pas indiqué de nombre limité pour les rassemblements, mais appelle à la prudence. Les Français ne pourront pas passer le réveillon au restaurant ou dans un bar : l'horeca en France reste fermé au moins jusqu'au 20 janvier.Allemagne L'Allemagne est loin du "renversement de tendance espéré" dans le rythme des nouvelles contaminations au Covid-19, a averti le gouvernement d'Angela Merkel, appelant les régions à durcir, si nécessaire, leurs restrictions à l'approche des fêtes.En principe, les règles concernant les contacts sociaux seront assouplies entre le 23 décembre et le 1er janvier. Jusqu'à présent limitées à 5 personnes, les réunions privées pourront pendant cette période atteindre 10 personnes, enfants de moins de 14 ans non compris, à l'exception de certaines régions comme Berlin qui restera à 5. "Si tous les efforts effectués sont contrebalancés par un comportement déraisonnable chez soi, il s'agira alors bien sûr à nouveau d'une source majeure d'infection", a prévenu la chancelière.Pays-Bas Aux Pays-Bas, le gouvernement prendra une décision ce mardi. À en croire la VRT, si le gouvernement décide d'autoriser les invites à Noël, ce sera maximum six personnes, et de préférence de la même région. L'Outbreak Management Team conseille aussi de limiter ses contacts avant les fêtes.Royaume-UniChaque nation constitutive du Royaume-Uni décide de sa stratégie contre le coronavirus. Ainsi, les Anglais ont repris mercredi le chemin des magasins après quatre semaines de confinement, retournant à un système de restrictions régionales. Le Premier ministre Boris Johnson, et les dirigeants de l'Ecosse, du Pays de Galles, et de l'Irlande du Nord se sont toutefois mis d'accord pour autoriser les réunions en famille et entre amis autour de Noël. Trois foyers maximum pourront se réunir du 23 au 27 décembre. L'assouplissement ne vaut pas pour le réveillon du Nouvel An.EspagneAfin d'éviter un rebond de la pandémie, les réunions entre proches ne pourront pas dépasser 10 personnes les 24, 25 et 31 décembre et le 1er janvier, enfants inclus, a déclaré le ministre de la Santé, Salvador Illa.Du 23 décembre au 6 janvier, les déplacements entre les régions seront interdits sauf pour des besoins essentiels ou pour "rendre visite ou célébrer un jour de fête" avec de la famille, a-t-il ajouté. Les régions, compétentes en matière de santé, pourront limiter ce motif de déplacement familial à certains jours en fonction de l'évolution de la pandémie. Le couvre-feu nocturne en Espagne continentale pourra être retardé par les régions jusqu'à 1H30 à Noël et au Nouvel An. Il débute actuellement entre 22H00 et minuit, selon les régions.Le coronavirus aura également raison d'une des images les plus typiques du Nouvel An en Espagne: le traditionnel rassemblement à la Puerta del Sol, en plein coeur de Madrid, pour avaler des grains de raisin au son des douze coups de minuit, a été annulé.Italie En Italie, la situation sanitaire reste particulièrement préoccupante : la semaine dernière le pays a atteint la triste barre de 60 000 morts. Le ministre de la Santé Roberto Speranza a mis en garde contre tout relâchement lors des fêtes de fin d'année: "Si nous baissons la garde nous risquons de nous retrouver en janvier-février avec une nouvelle recrudescence" des contagions "et cela nous ne pouvons pas nous le permettre", a-t-il déclaré.Le Premier ministre Giuseppe Conte a détaillé jeudi toute une batterie de mesures de restriction qui seront mises en oeuvre pour la période de Noël. Il a notamment annoncé l'interdiction des déplacements entre régions à partir du 21 décembre et jusqu'au 6 janvier, y compris pour les Italiens désireux de se rendre dans leur résidence secondaire. Les déplacements d'une commune à l'autre sont également impossibles les 25 et 26 décembre et le 1er janvier.Le couvre-feu à partir de 22H00 à 05H00 reste en vigueur (jusqu'à 07H00 dans la nuit du Nouvel an).