Lors du Conseil de sécurité de ce mercredi, Sophie Wilmès a annoncé plusieurs changements en ce qui concerne la quarantaine et les voyages.

Quarantaine

En ce qui concerne la quarantaine, Sophie Wilmès admet qu'il est souvent difficile de se tenir aux quatorze jours actuellement demandés pour la quarantaine. La quarantaine sera donc raccourcie à 7 jours à partir du 1er octobre. Concrètement si vous avez des symptômes de coronavirus, vous prenez contact avec votre généraliste qui vous mettra de suite en isolement. Vous devez vous faire tester le plus vite possible. Si le test est positif, vous restez en quarantaine. S'il est négatif et que votre condition de santé vous le permet, vous pouvez quitter votre quarantaine.

Si vous avez été en contact avec quelqu'un de positif, même si vous n'avez pas de symptômes, vous devez vous mettre en quarantaine dès que vous l'apprenez pour 7 jours à partir du dernier contact avec la personne. Vous devez aussi prendre contact pour faire un test dans les cinq jours. Si le test est positif, votre quarantaine est prolongée de 7 jours. S'il est négatif, elle est arrêtée.

Voyages

La quarantaine concerne actuellement aussi les voyageurs qui reviennent de zone orange et de zone rouge.

A partir de vendredi, se rendre dans ces différentes zones sera fortement déconseillé mais plus interdit afin d'établir des règles harmonisées avec le reste des pays européens. Dès lors les obligations de tests et de quarantaine s'adapteront également. Les zones oranges ne feront plus l'objet d'un testing. Les voyageurs revenant de zones rouges devront eux se mettre en quarantaine dès le premier jour de leur retour durant sept jours et faire un test au cinquième jour. Mais ils pourront se soustraire à cette obligation s'ils remplissent un document d'auto-évaluation qui, après analyse, les autorisent spécifiquement à le faire. Ces consignes ne concernent pas les personnes qui passent moins de 48 heures dans une zone rouge.

Lors du Conseil de sécurité de ce mercredi, Sophie Wilmès a annoncé plusieurs changements en ce qui concerne la quarantaine et les voyages.En ce qui concerne la quarantaine, Sophie Wilmès admet qu'il est souvent difficile de se tenir aux quatorze jours actuellement demandés pour la quarantaine. La quarantaine sera donc raccourcie à 7 jours à partir du 1er octobre. Concrètement si vous avez des symptômes de coronavirus, vous prenez contact avec votre généraliste qui vous mettra de suite en isolement. Vous devez vous faire tester le plus vite possible. Si le test est positif, vous restez en quarantaine. S'il est négatif et que votre condition de santé vous le permet, vous pouvez quitter votre quarantaine. Si vous avez été en contact avec quelqu'un de positif, même si vous n'avez pas de symptômes, vous devez vous mettre en quarantaine dès que vous l'apprenez pour 7 jours à partir du dernier contact avec la personne. Vous devez aussi prendre contact pour faire un test dans les cinq jours. Si le test est positif, votre quarantaine est prolongée de 7 jours. S'il est négatif, elle est arrêtée. La quarantaine concerne actuellement aussi les voyageurs qui reviennent de zone orange et de zone rouge.A partir de vendredi, se rendre dans ces différentes zones sera fortement déconseillé mais plus interdit afin d'établir des règles harmonisées avec le reste des pays européens. Dès lors les obligations de tests et de quarantaine s'adapteront également. Les zones oranges ne feront plus l'objet d'un testing. Les voyageurs revenant de zones rouges devront eux se mettre en quarantaine dès le premier jour de leur retour durant sept jours et faire un test au cinquième jour. Mais ils pourront se soustraire à cette obligation s'ils remplissent un document d'auto-évaluation qui, après analyse, les autorisent spécifiquement à le faire. Ces consignes ne concernent pas les personnes qui passent moins de 48 heures dans une zone rouge.