Depuis plusieurs semaines, le variant Delta force certains voyageurs à annuler leurs vacances ou à changer de destination. Alors que la carte des contaminations européenne se colore de rouge et que certaines destinations de vacances, comme les Dom-Tom françaises, ferment hôtels et lieux de loisirs, les Belges tentent de s'adapter. Le Vif vous aide à y voir plus clair pour éviter de stresser pendant vos vacances en vous posant les bonnes questions avant votre départ.
...

Depuis plusieurs semaines, le variant Delta force certains voyageurs à annuler leurs vacances ou à changer de destination. Alors que la carte des contaminations européenne se colore de rouge et que certaines destinations de vacances, comme les Dom-Tom françaises, ferment hôtels et lieux de loisirs, les Belges tentent de s'adapter. Le Vif vous aide à y voir plus clair pour éviter de stresser pendant vos vacances en vous posant les bonnes questions avant votre départ. Il n'est pas interdit de voyager en dehors de l'UE et de l'espace Schengen, mais cela reste vivement déconseillé. Depuis le début du mois de juillet, l'Union européenne a introduit le pass sanitaire entre les pays d'Europe pour pouvoir voyager facilement. De nombreux pays l'imposent pour accéder à leur territoire. Pour avoir un pass sanitaire valable, vous devez soit être doublement vacciné depuis 14 jours, soit avoir un test PCR (ou antigénique pour certains pays) négatif ou être en possession d'un certificat de rétablissement. Les codes pour effectuer deux tests PCR gratuits pour ceux qui n'auraient pas encore eu l'occasion de se faire totalement vaccinés sont disponibles jusqu'au 30 septembre. Votre pass sanitaire doit être téléchargé sur l'application CovidSafeBE avant votre départ. Il peut également être téléchargé ou envoyé par la poste si vous ne possédez pas de smartphone.Contrairement aux centres de vaccination qui ferment petit à petit, de nombreux centres de testing sont encore ouverts partout en Belgique. Vous pouvez retrouver les lieux sur le lien suivant. Certaines pharmacies réalisent également des tests antigéniques depuis mi-juillet.Certaines destinations ne sont toujours inaccessibles aux Belges comme les Etats-Unis, d'autres le sont uniquement aux vaccinés. En Europe, c'est le cas de Malte par exemple qui n'ouvre ses portes qu'aux voyageurs vaccinés et à ceux qui n'ont pas pu l'être pour des raisons médicales documentées. Les Belges non-vaccinés ne peuvent pas non plus accéder à la Norvège, sauf quelques exceptions. Retrouvez toutes les conditions d'entrée dans notre infographie en fin de texte. Les Etats-Unis projettent par ailleurs de rouvrir leurs frontières à terme aux personnes totalement vaccinées. Les groupes de travail consacrés à cette question "sont en train de développer une politique afin d'être prêts, quand le moment sera venu, à évoluer vers ce nouveau système", a évoqué un responsable de la Maison Blanche la semaine dernière. L'EDCD, le Centre européen pour le contrôle et les prévention des maladies, tient à jour une carte européenne basée sur le nombre d'infections et le pourcentage de tests positifs. En fonction de ces deux critères, quatre couleurs peuvent être attribuées: le vert, l'orange, le rouge et le rouge foncé. Cette carte vous permet donc de connaitre l'incidence du coronavirus dans l'endroit où vous vous rendez. Le sud de l'Europe ne cesse de s'assombrir: la France, à l'exception de la région Centre-Val de Loire, est rouge, tout comme plusieurs régions italiennes et grecques. L'Espagne est presque entièrement rouge foncé. La carte est mise à jour chaque jeudi et peut être consultée ici. Attention de bien garder à l'esprit que les régions peuvent rapidement passer d'une couleur à l'autre, une destination verte peut changer de couleur lors de votre séjour sur place. Pour éviter de rester bloqué à l'étranger, il est conseillé de vous déplacer en voiture, plus facile pour un éventuel rapatriement.Si vous partez hors Europe, vous pouvez analyser l'incidence de votre lieu de vacances via le lien suivant. Si vous avez passé plus de 48 heures à l'étranger, vous devez remplir le Passenger locator form à votre retour. Si vous revenez d'une zone rouge dans l'Union européenne et que vous n'êtes pas vacciné, vous devrez effectuer un test le premier ou le deuxième jour après votre retour et vous mettre en quarantaine en attendant le résultat négatif. Si vous revenez d'une zone rouge située en dehors de l'Union européenne, un test suffit pour les vaccinés, une quarantaine de 10 jours est imposée si vous ne l'êtes pas. La police dispose des données nécessaires pour sanctionner les personnes qui doivent se faire tester, mais ne le font pas, de retour d'une zone rouge, par exemple. Une amende peut vous être imposée.Le taux de vaccination ou encore les hospitalisations dans les lieux où vous vous rendez peut également être intéressant à analyser. Côté hospitalisations, des hôpitaux débordés peuvent signifier que vous aurez moins facilement accès aux soins si vous tombez malades. Côté vaccination, selon les chiffres de Sciensano, en Belgique, le 8 août, sur plus de millions de personnes totalement vaccinées depuis deux semaines, 0,2 % (12 332) ont été testées positives au Covid. Au 8 août toujours, l'incidence sur 7 jours sur le nombre de cas s'élevait à 200,46 pour la population non-vaccinée contre 38,89 pour la population totalement vaccinées depuis 14 jours. Le risque d'infection au cours de la semaine du 2 août au 8 août 2021 a été réduit de 80,6 % chez les personnes vaccinées par rapport aux personnes non vaccinées. Le Vif a récemment mis à jour la carte de France de vaccination, département par département. Vous pouvez la consulter ici.Le variant Delta a imposé certains pays, européens notamment, à durcir les mesures en place. L'imposition du pass sanitaire pour aller au restaurant notamment a été la solution choisie chez plusieurs de nos voisins. C'est le cas en France, mais aussi en Italie, en Autriche, au Portugal par exemple. La question du masque est également une des questions à se poser avant votre départ. Dans certains pays, son port n'est obligatoire que dans les espaces intérieurs. En France, depuis quelques semaines, il est obligatoire en rue ou même parfois sur les plages de certains département comme la Somme, la Loire-Atlantique ou les Pyrénées-Orientales notamment.Votre calcul pour déterminer si vous allez faire un voyage planifié peut dépendre en partie de la possibilité de le reporter ou de l'annuler sans perdre d'argent. À partir du moment où les frontières sont ouvertes et que les voyages peuvent avoir lieu, votre réservation est maintenue. "Si vous décidez de ne pas partir, vous ne pourrez pas exiger un remboursement de la part d'une compagnie aérienne ou d'un tour-opérateur", explique Julie Frère, la porte-parole de Test-Achats, à nos confrères de l'Echo. Cependant, si certaines activités de l'endroit de la réservation ne peuvent plus avoir lieu, vous avez le droit de demander une réduction de prix ou de résilier votre voyage sans frais. C'est actuellement le cas dans les Dom-Tom français, par exemple.