Le Conseil national de sécurité se réunit ce mercredi 3 juin dès 9h du matin pour baliser la prochaine étape du déconfinement en Belgique. Le retour progressif à la vie normale se poursuit, au rythme de l'évolution positive de la situation sanitaire. Après la réouverture des entreprises (4 mai), des commerces (11 mai) et des écoles (18 mai), c'est la quatrième grande phase de déconfinement qui s'annonce avant l'été, même si des décisions ont été prises ces trois dernières semaines pour les secondes résidences, les plaines de jeux ou les maternelles. En voici le menu.

La relance de l'horeca confirmée

Le Conseil national de sécurité devrait confirmer la relance du secteur de l'horeca à partir du 8 juin. Les restaurants et bars rouvriront leurs portes progressivement pour certains d'entre eux, le temps de s'adapter aux nouvelles mesures de sécurité sanitaire. Un accord est déjà intervenu sur les modalités de cette reprise. Les établissements devront fermer leurs portes à minuit et une distance physique d'1,5 mètre devra être respectée. En outre, aucun service au bar ne sera possible. Pour présenter la carte, des pancartes devront être utilisées. Les menus individuels seront proscrits. La question de la rentabilité des établissements est déjà posée si, comme ce fut le cas pour les commerces, la reprise se fait en mode mineur.

Les bulles sociales élargies

Le temps est bientôt venu de revoir enfin sa famille ou des amis au sens large, sans devoir se souscrire à cette fameuse règle des quatre qui a fait tant jaser. Les bulles sociales seront élargies au-delà de quatre personnes, a priori sans limite précise désormais, et reposeront sur la responsabilité individuelle. L'épidémiologiste Marius Gilbert, membre du groupe d'experts en charge du déconfinement, l'a déjà laissé entendre ce week-end sur RTL-TVI: "Les mesures sur la vie sociale vont suivre. Des annonces vont être faites pour libérer la vie sociale de tout un chacun. On va sortir de cette règle des quatre personnes pour les familles. Combien? Je ne vais pas me prononcer car on veut sortir de cette notion de toujours compter. On veut avoir des choses basées sur les comportements individuels, sur la responsabilité individuelle, sur la manière de se comporter dans différentes types d'environnement pour sortir d'une logique d'autorisation."

La réouverture des frontières le 15 juin

La Première ministre, Sophie Wilmès, a dû présenter ses excuses aux Belges, ce week-end, après un "couac de communication": des compatriotes s'étaient fait refouler à la frontière française, croyant pouvoir la franchir sans raison professionnelle ou motivée. Il devrait désormais être confirmé que le "D day" pour le tourisme au niveau européen sera bien le 15 juin, date à laquelle les frontières seront rouvertes. D'autres hiatus devront être évités: la Grèce accueille à nouveau des touristes étrangers mais pas des Belges, l'Espagne n'a officiellement rouvert ses frontières aux étrangers que le 1er juillet...

Le phasage pour la culture

Plusieurs secteurs culturels attendent des garanties du Conseil national de sécurité pour reprendre leurs activités. Ainsi en est-il des cinémas qui misent sur le 17 juin, au plus tard, pour rouvrir leurs salles, en phase avec le Grand-Duché de Luxembourg avec lequel ils partagent le même réseau de distribution. Il devrait en être de même pour les théâtres et les petits événements d'une audience à déterminer.

Les cultes vont reprendre

Le Conseil national de sécurité devrait aussi annoncer la possibilité de reprendre les cultes de façon plus large. Là aussi, un protocole d'accord a déjà été rédigé.

Le Conseil national de sécurité se réunit ce mercredi 3 juin dès 9h du matin pour baliser la prochaine étape du déconfinement en Belgique. Le retour progressif à la vie normale se poursuit, au rythme de l'évolution positive de la situation sanitaire. Après la réouverture des entreprises (4 mai), des commerces (11 mai) et des écoles (18 mai), c'est la quatrième grande phase de déconfinement qui s'annonce avant l'été, même si des décisions ont été prises ces trois dernières semaines pour les secondes résidences, les plaines de jeux ou les maternelles. En voici le menu.Le Conseil national de sécurité devrait confirmer la relance du secteur de l'horeca à partir du 8 juin. Les restaurants et bars rouvriront leurs portes progressivement pour certains d'entre eux, le temps de s'adapter aux nouvelles mesures de sécurité sanitaire. Un accord est déjà intervenu sur les modalités de cette reprise. Les établissements devront fermer leurs portes à minuit et une distance physique d'1,5 mètre devra être respectée. En outre, aucun service au bar ne sera possible. Pour présenter la carte, des pancartes devront être utilisées. Les menus individuels seront proscrits. La question de la rentabilité des établissements est déjà posée si, comme ce fut le cas pour les commerces, la reprise se fait en mode mineur.Le temps est bientôt venu de revoir enfin sa famille ou des amis au sens large, sans devoir se souscrire à cette fameuse règle des quatre qui a fait tant jaser. Les bulles sociales seront élargies au-delà de quatre personnes, a priori sans limite précise désormais, et reposeront sur la responsabilité individuelle. L'épidémiologiste Marius Gilbert, membre du groupe d'experts en charge du déconfinement, l'a déjà laissé entendre ce week-end sur RTL-TVI: "Les mesures sur la vie sociale vont suivre. Des annonces vont être faites pour libérer la vie sociale de tout un chacun. On va sortir de cette règle des quatre personnes pour les familles. Combien? Je ne vais pas me prononcer car on veut sortir de cette notion de toujours compter. On veut avoir des choses basées sur les comportements individuels, sur la responsabilité individuelle, sur la manière de se comporter dans différentes types d'environnement pour sortir d'une logique d'autorisation." La Première ministre, Sophie Wilmès, a dû présenter ses excuses aux Belges, ce week-end, après un "couac de communication": des compatriotes s'étaient fait refouler à la frontière française, croyant pouvoir la franchir sans raison professionnelle ou motivée. Il devrait désormais être confirmé que le "D day" pour le tourisme au niveau européen sera bien le 15 juin, date à laquelle les frontières seront rouvertes. D'autres hiatus devront être évités: la Grèce accueille à nouveau des touristes étrangers mais pas des Belges, l'Espagne n'a officiellement rouvert ses frontières aux étrangers que le 1er juillet...Plusieurs secteurs culturels attendent des garanties du Conseil national de sécurité pour reprendre leurs activités. Ainsi en est-il des cinémas qui misent sur le 17 juin, au plus tard, pour rouvrir leurs salles, en phase avec le Grand-Duché de Luxembourg avec lequel ils partagent le même réseau de distribution. Il devrait en être de même pour les théâtres et les petits événements d'une audience à déterminer.Les cultes vont reprendreLe Conseil national de sécurité devrait aussi annoncer la possibilité de reprendre les cultes de façon plus large. Là aussi, un protocole d'accord a déjà été rédigé.