Interrogé par la RTBF, Marius Gilbert souligne que trois indicateurs de l'épidémie baissent simultanément : le taux de positivité qui passe sous les 8%, le nombre de contaminations qui diminue de 16% par rapport à la semaine précédente et le principal, le nombre moyen d'admissions quotidiennes à l'hôpital en baisse de 16%.
...

Interrogé par la RTBF, Marius Gilbert souligne que trois indicateurs de l'épidémie baissent simultanément : le taux de positivité qui passe sous les 8%, le nombre de contaminations qui diminue de 16% par rapport à la semaine précédente et le principal, le nombre moyen d'admissions quotidiennes à l'hôpital en baisse de 16%.Un programme de vaccination ambitieux "Dans les semaines qui viennent, on va vraiment tirer profit de cette campagne de vaccination qui avance vite et qui continue à avancer assez vite avec un programme de vaccination assez ambitieux", déclare Gilbert. Il explique que le bénéfice de la vaccination va se marquer de plus en plus, et nous mener à "un basculement vers un autre régime avec des choses à maintenir, mais qui n'aura plus rien à voir avec ce qu'on a connu." Il rappelle toutefois que le vaccin n'offre pas une protection à 100%.À ce jour, 33,4% de la population adulte a reçu une première dose, alors que 9,1% des Belges ont été complètement vaccinés. Ce chiffre cache toutefois d'importantes différences d'une région à l'autre. Ainsi 34% des Flamands et des Wallons ont reçu au moins une dose contre 26% des Bruxellois. À Bruxelles, où l'adhésion au vaccin serait moins forte qu'en Wallonie et surtout qu'en Flandre, la campagne de vaccination avance plus rapidement qu'ailleurs vers les tranches d'âge plus basses. En dehors des personnes "à risque", l'âge limite pour s'inscrire à la vaccination via Bru-Vax, ainsi que celui pour se mettre sur liste d'attente, sont régulièrement revus à la baisse, tranche par tranche. Aujourd'hui, toutes les personnes nées en 1975 ou avant peuvent prendre rendez-vous via la plateforme Bru-Vax, ou par téléphone. C'est également toujours le cas de toute personne adulte présentant des facteurs de comorbidité, et domiciliée à Bruxelles. Et depuis le vendredi 30 avril à 17h30, ceux qui sont nés en 1980 ou avant peuvent aussi s'inscrire via Bru-Vax sur liste d'attente, pour bénéficier d'éventuels vaccins excédentaires.Accélération de la campagne de la vaccination La Région wallonne planifie une nouvelle accélération de son programme de vaccination contre le coronavirus pour la semaine prochaine. Si toutes les livraisons sont confirmées, la Wallonie distribuera plus de 230.000 doses la semaine prochaine à ses différents centres et antennes de vaccination, contre 170.000 la semaine passée.La Région activera alors toutes les capacités théoriques initiales pour atteindre 155 lignes de vaccination au total sur son territoire. La cadence d'injection sera elle aussi augmentée. Chaque vaccinateur pourra ainsi procéder à 25 inoculations par heure, contre 20 jusqu'ici. D'autres nouvelles lignes seront encore créées dans les semaines à venir, ce qui devrait permettre alors quelque 400.000 injections par semaine.Bruxelles augmente également sa capacité. Ce lundi, le centre de vaccination de l'hôpital militaire Reine Astrid, situé à Neder-Over-Heembeek, a ouvert ses portes. Il s'agit du 10e et dernier centre de vaccination à ouvrir en Région bruxelloise. "C'est important d'avoir 10 centres pour la répartition géographique", a souligné Alain Maron. "On va déjà augmenter de 30% le nombre de doses injectées cette semaine, et donc cela justifiait aussi l'ouverture de ce centre. Puis, il y aura une montée en puissance des capacités dans tous les centres, avec une extension progressive des horaires." Fin mai, il est question d'évaluer la possibilité d'ouvrir les centres 12 heures par jour et 7 jours sur 7.Bruxelles a également décidé de réduire l'écart entre les deux doses du vaccin AstraZeneca de 12 à 8 semaines pour éviter que les rendez-vous de mai n'engendrent trop de deuxièmes vaccinations durant les vacances et donc une protection moindre à certains vacanciers. (Avec Belga)