La campagne de vaccination en Belgique progresse: 18,2% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 6,4% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). Suite au feu vert européen, la Belgique devrait disposer vers la mi-avril du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose.
...

La campagne de vaccination en Belgique progresse: 18,2% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 6,4% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). Suite au feu vert européen, la Belgique devrait disposer vers la mi-avril du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose.Le cap des 2 million de doses de vaccin administrées en Belgique a été franchi, premières et secondes doses confondues. Jusqu'à présent, 1.677.523 personnes ont reçu une première dose et 605.395 ont reçu les deux doses nécessaires. C'est surtout l'administration de la première dose qui s'accélère : 80,8% des 85+ sont ainsi partiellement vaccinés, mais seulement 27,9% ont reçu également la deuxième dose. Que ce soit pour la première ou la deuxième dose, on note toujours des différences entre les régions. Pour rappel, les données sont enregistrées sur base du lieu de résidence et non du lieu de vaccination. Ainsi, la couverture vaccinale de la première dose chez les plus de 18 ans est de 19,6% en Wallonie, 18% en Flandre et 14,8% à Bruxelles. 6,9% des Flamands et 6,5% des Wallons sont entièrement vaccinés, contre 4,5% en Région bruxelloise. En Europe, 16,3% des citoyens adultes ont reçu une première dose de vaccin, et 6,8% sont entièrement vaccinés, selon les données du Vaccine Tracker du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Si la Belgique est assez bonne élève pour la première dose, elle se retrouve dans la deuxième moitié du classement concernant la deuxième dose. Certains pays ont en effet préféré stocker davantage de doses pour assurer la deuxième doses, tandis que d'autres préfèrent administrer au plus vite la première dose, au risque de se voir limités par les retards de livraisons. Dans le peloton de tête, on retrouve ainsi, pour la première dose, la Hongrie (32,2%), Malte (30,6%) et la Finlande (23%). Pour la seconde dose, les deux premiers restent la Hongrie (13,4%) et Malte (12,7%), suivis du Danemark (8,8%). Le résultat de la Hongrie n'est pas surprenant: c'est le seul pays européen à avoir intégré le vaccin russe Spoutnik V dans sa stratégie. Si on observe des différences entre les pays européens, il suffit de comparer au reste du monde pour voir que, finalement, la Belgique et ses voisins se tiennent dans un mouchoir de poche. Parmi les pays qui performent le mieux, on retrouve bien évidemment Israël, champion du monde de la vaccination anti-Covid, mais aussi des pays comme les Etats-Unis ou, plus près de chez nous, le Royaume-Uni.