Plus d'un Belge sur trois (34,7 %) croit à au moins une des huit théories conspirationnistes du sondage. On note plus de francophones (36,5 %) que de Flamands (33,4 %). Et plus d'hommes (37,7 %) que de femmes (31, 9%). Dont un jeune sur deux âgé de 18 à 24 ans et un tiers des plus de 75 ans. C'est l'enseignement principal de notre sondage mené en ce mois de janvier (voir la méthodologie ci-dessous). Autres indications importantes : un Belge sur cinq pense que le coronavirus a été créé intentionnellement ; pour la moitié de ceux qui en sont persuadés, c'est la Chine qui en est l'auteure ; un tiers des citoyens doute de l'origine du virus ; plus de 66 % affirment qu'ils se feront vacciner, les hommes (73 %) plus que les femmes (60 %) et davantage les néerlandophones (71 %) que les francophones (60 %) ; un tiers de la population ...