Tout le monde ne lui parle que de ça : les masques dans les classes ! Les autotests ! Les quarantaines ! Pourtant, (drôle de ?) répartition des compétences oblige, les mesures sanitaires dans les écoles ne relèvent pas des compétences de Caroline Désir (PS), la ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Frustrant. D'autant que 2022 s'annonce comme une année capitale, pour l'élue socialiste : celle où elle devra concrétiser sa réforme des rythmes scolaires. Un dossier d'ampleur, évoqué depuis des décennies, qui touchera le quotidien de toutes les familles. Et qui suscite de la résistance, notamment chez celles où les enfants sont scolarisés dans des écoles flamandes qui, elles, s'en tiendront à "l'ancien" régime.

2022 sera aussi l'année d'une (nouvelle) réforme du décret inscription. Et si les mesures sanitaires ne sont pas de son ressort, c'est par contre bel et bien le cas de leurs conséquences : décrochage scolaire effrayant, grogne des enseignants, retards dans les apprentissages...

Caroline Désir sera présente à la rédaction du Vif, le mardi 18 janvier prochain dès 12 heures, pour répondre en direct à toutes les questions des lecteurs sur ces nombreux enjeux qui jalonneront 2022.

Posez-lui dès à présent la vôtre, via le formulaire ci-dessous.

Ses réponses seront donc publiées sur LeVif.be ce mardi 18 janvier, dès midi.

Tout le monde ne lui parle que de ça : les masques dans les classes ! Les autotests ! Les quarantaines ! Pourtant, (drôle de ?) répartition des compétences oblige, les mesures sanitaires dans les écoles ne relèvent pas des compétences de Caroline Désir (PS), la ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles.Frustrant. D'autant que 2022 s'annonce comme une année capitale, pour l'élue socialiste : celle où elle devra concrétiser sa réforme des rythmes scolaires. Un dossier d'ampleur, évoqué depuis des décennies, qui touchera le quotidien de toutes les familles. Et qui suscite de la résistance, notamment chez celles où les enfants sont scolarisés dans des écoles flamandes qui, elles, s'en tiendront à "l'ancien" régime. 2022 sera aussi l'année d'une (nouvelle) réforme du décret inscription. Et si les mesures sanitaires ne sont pas de son ressort, c'est par contre bel et bien le cas de leurs conséquences : décrochage scolaire effrayant, grogne des enseignants, retards dans les apprentissages...Caroline Désir sera présente à la rédaction du Vif, le mardi 18 janvier prochain dès 12 heures, pour répondre en direct à toutes les questions des lecteurs sur ces nombreux enjeux qui jalonneront 2022. Posez-lui dès à présent la vôtre, via le formulaire ci-dessous. Ses réponses seront donc publiées sur LeVif.be ce mardi 18 janvier, dès midi.