La réduction de la durée de la quarantaine de 14 à 7 jours a suscité quelques interrogations mercredi. Ce vendredi, le virologue Steven Van Gucht est revenu sur cette mesure lors de la conférence de presse du Centre national de crise.
...

La réduction de la durée de la quarantaine de 14 à 7 jours a suscité quelques interrogations mercredi. Ce vendredi, le virologue Steven Van Gucht est revenu sur cette mesure lors de la conférence de presse du Centre national de crise. À partir du 1er octobre, la période de quarantaine et d'isolement passe de 14 à 7 jours. C'est déjà le cas ailleurs, par exemple en France et au Luxembourg. "D'un point de vue scientifique, nous savons qu'avec 14 jours de quarantaine, nous pouvons détecter 96 % des infections. Avec 10 jours de quarantaine, cette certitude passe à 90 % et avec 7 jours la maladie ne s'est pas encore développée chez 50 % des contacts à haut risque". On est donc loin d'un risque zéro. Cette nouvelle règle est donc un compromis entre ce qui est scientifiquement souhaitable et socialement faisable. Néanmoins, pour réduire les risques, il est très important que le test ne soit pas fait avant le cinquième jour de la période de quarantaine précise cependant Van Gucht. Si vous avez des symptômes, restez à la maison et appelez votre médecin. C'est toujours votre médecin qui va décider d'effectuer un test ou non. Pour rappel, un simple nez qui coule ne suffit pas pour se faire tester. Les symptômes sont une perte brutale du goût et de l'odorat, une toux ou de la fièvre, souvent en combinaison avec un mal de gorge, qui apparait de façon soudaine. Ou encore une globale impression grippale (mal de tête, courbature et fatigue généralisée). "Si le test s'avère positif, on doit immédiatement se mettre en isolement pour 7 jours", explique M. Van Gucht. "Vous restez chez vous et évitez tout contact avec ceux qui vivent avec vous. Vous ne sortez pas dehors avant d'avoir trois jours sans fièvre et que les autres symptômes se soient sensiblement améliorés. Il est donc possible que votre isolement dure plus de sept jours."Et si vous avez été testé positif pour l'une ou l'autre raison, mais n'avez pas de symptômes, la même règle des 7 jours s'applique. A ceci près que cette quarantaine raccourcie commence le jour où a eu lieu le test.La mise en quarantaine préventive après des contacts à haut risque est l'une des principales mesures pour arrêter la propagation du virus, dit encore Van Gucht. Il y a d'ailleurs une différence entre mise à l'isolement et quarantaine. La première est pour les personnes avec symptômes alors que la quarantaine est pour les personnes qui ont été en contact avec une personne à haut risque. Si vous revenez de zone rouge ou que vous avez eu un contact à haut risque, vous devez donc appliquer ce qu'on appelle une quarantaine préventive de 7 jours (à partir du premier octobre). "Dès que vous savez que vous avez été en contact avec une personne infectée, vous vous mettez en quarantaine", précise Van Gucht. Celle-ci aura pour date de début, la date du dernier contact avec cette personne ou la date à laquelle vous êtes revenu de la zone rouge. Vous ne pourrez cependant, comme déjà indiqué plus tôt, vous faire tester qu'au plus tôt 5 jours après ce dernier contact . >>> S'il est négatif, vous pourrez sortir de quarantaine après un minimum de sept jours après le dernier contact avec la personne infectée. Le Centre national de crise vous demande toutefois de rester vigilant dans la semaine qui suit la quarantaine d'éviter tout contact avec les personnes âgées et porter un masque. Van Gucht précise encore qu'"il y a toujours un risque d'infection. Si vous constatez tout de même l'apparition de symptômes par la suite, faites-vous tester à nouveau et prolongez la quarantaine de sept jours. L'infection peut en effet apparaître jusqu'à 14 jours après le contact. S'il est positif, votre quarantaine peut être prolongée de 7 jours". >>> Si le test s'avère positif, comme en cas de symptômes, on doit immédiatement se mettre en isolement pour 7 jours. Cette procédure ne vaut cependant que pour la personne qui a été en contact direct avec la personne infectée. Ce n'est pas parce que quelqu'un dans votre voyer est en quarantaine que vous devez aussi rentrer en quarantaine. De même, si vous n'avez pas eu un comportement à risque dans une zone rouge (par exemple vous vous êtes promené en pleine nature) vous ne devez pas non plus vous mettre en quarantaine. Les voyageurs revenant d'une zone orange n'ont, eux non plus, plus besoin d'être testés de manière préventive et ne doivent donc plus être mis en quarantaine de manière préventive. Bien sûr, ils doivent se faire tester en cas de symptômes. Le Centre de crise a également clarifié les procédures de quarantaine à l'école. Comme les enfants ne sont pas les principaux diffuseurs de covid-19, et comme il est extrêmement important qu'ils puissent aller à l'école, des règles exceptionnelles s'y appliquent", a déclaré M. Van Gucht.Crèches :- Pour les enfants de moins de six ans, les infections des voies respiratoires sont généralement inoffensives. Le risque de Covid-19 est extrêmement faible et un enfant malade n'a pas nécessairement d'impact sur les autres enfants. Si le prof ou celui qui s'en occupe est malade, elle doit se faire tester et si elle est positive, toute la classe doit être mise en quarantaine.L'école primaire :- Lorsqu'un enfant est testé positif, il s'agit toujours d'un contact à faible risque. Même si un enseignant est testé positif, il est lui aussi considéré comme un contact à faible risque, car il est plus facile de garder une distance dans l'enseignement primaire que dans les crèches.L'école secondaire :- Les élèves de l'enseignement secondaire sont soumis aux mêmes règles que les adultes. Si un contact a duré plus de quinze minutes avec une personne infectée, il est considéré comme un contact à haut risque. Les amis et un voisin de classe sont donc considérés comme un contact à haut risque. Ces derniers doivent se mettre en une quarantaine de sept jours.Si le virus a circulé à l'école, par exemple s'il y a plus d'une infection dans la classe, la crèche ou l'école peut être fermée après analyse.Rappelons encore une fois que ces nouvelles règles ne s'appliquent qu'à partir du 1er octobre.