Un barbecue en famille, une fête d'anniversaire, ou une communion dans son jardin avec une cinquantaine de personnes sera finalement permis cet été, et cela sans faire appel à un traiteur professionnel comme précédemment mentionné par le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA).
...

Un barbecue en famille, une fête d'anniversaire, ou une communion dans son jardin avec une cinquantaine de personnes sera finalement permis cet été, et cela sans faire appel à un traiteur professionnel comme précédemment mentionné par le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA).Pour le moment, une réunion de 10 personnes maximum est autorisée à l'extérieur d'une maison pour une fête privée (maximum 4 à l'intérieur). Les règles de distance s'appliquent. Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas pris en compte dans le nombre maximum d'invités.Selon la décision du Comité de concertation, les fêtes et réceptions jusqu'à 50 personnes - en extérieur comme en intérieur - peuvent être organisées à domicile à partir du 9 juin. Un arrêté royal doit encore être rédigé pour officialiser les règles qui entreront en vigueur à cette date. Les détails sont à ce jour encore inconnus. Les règles seront en toute logique les mêmes que celles qui régissent le secteur horeca : des tables de 4 personnes ou une table par famille avec 1,5 mètre de distance entre elles. Le service se fait à table - les buffets sont proscrits - et avec masque. Les invités peuvent uniquement se lever pour se rendre aux toilettes, en portant un masque. A partir du 1er juillet, jusqu'à 100 personnes sont autorisées et à partir du 30 juillet jusqu'à 250. Il faudra disposer de l'espace requis à son domicile pour la distanciation physique car les mêmes règles s'appliquent qu'à l'extérieur. Le Comité de concertation devra étoffer ces règles, qui évolueront au cours de l'été.Les sorties au restaurant sont limitées à 23h30 en terrasses à partir du 9 juin prochain (22h à l'intérieur). Il n'est pas encore stipulé si les invités d'une fête privée devront respecter un couvre-feu. Des critiques avaient été formulées sur l'idée avancée dans un premier temps par Jan Jambon de devoir faire obligatoirement appel à un traiteur professionnel pour organiser une garden party de plus de 10 personnes. Une telle organisation a évidemment un certain coût. Un buffet est en effet moins cher qu'un repas 3 services amené à table par une horde de serveurs. Une professionnelle du secteur interrogée par le journal De Morgen explique : "Un barbecue avec buffet de salades ou un 'walking dinner' n'est bien sûr plus possible si tout doit être servi à table. Normalement, un employé fait la cuisine et un autre sert les boissons. Chaque assiette doit être "commandée" et servie à la table. L'été dernier, nous avons été obligés d'engager un membre du personnel supplémentaire pour dix invités. Coût : 24 euros l'heure."Suite aux nombreuses critiques formulées sur cette obligation discriminatoire pour les personnes qui n'ont pas les moyens de faire appel à ce genre de service, le ministre-président flamand Jan Jambon a fait volte-face. À partir du 9 juin, il sera possible de réunir 50 personnes à l'extérieur sans devoir faire appel à un traiteur professionnel, a-t-il affirmé mardi soir lors de l'émission "Cooke & Verhulst Show" sur Play Vier. "Nous allons autoriser les garden-parties jusqu'à 50 personnes à partir du 9 juin prochain, date à laquelle un assouplissement supplémentaire pourra avoir lieu", a déclaré Jan Jambon. "Traiteur ou pas traiteur, ça n'a pas d'importance. Le protocole qui s'applique aujourd'hui aux terrasses s'appliquera également aux événements dans les jardins." "Cela signifie donc, entre autres, quatre personnes par table et une distance suffisante entre les tables", a-t-il ajouté.