"Le cdH se met à la table des négociations", a indiqué Savine Moucheron, cheffe de file du groupe cdH montois. "Ce sera cependant sans concession", a ajouté Mme Moucheron, qui "dénonce depuis de nombreuses années des situations problématiques à Mons comme celle de la culture, la mobilité, les finances dont on doit pouvoir discuter."

Mardi, Charlotte De Jaer, cheffe de file des Ecolo montois, a également pris acte de la décision du PS "d'arrêter 16 ans de collaboration en majorité avec le MR à Mons". A ses yeux, cette éviction n'est pas une grande surprise, les tensions entre ex-partenaires ayant régulièrement éclaté sur la place publique.

"Il est temps de revenir à une politique constructive dans l'intérêt de tous. (...) Ecolo est donc prêt à aller à la table des négociations à Mons, mais ce ne sera pas pour avaler des couleuvres", a précisé Charlotte De Jaer.

"Le cdH se met à la table des négociations", a indiqué Savine Moucheron, cheffe de file du groupe cdH montois. "Ce sera cependant sans concession", a ajouté Mme Moucheron, qui "dénonce depuis de nombreuses années des situations problématiques à Mons comme celle de la culture, la mobilité, les finances dont on doit pouvoir discuter." Mardi, Charlotte De Jaer, cheffe de file des Ecolo montois, a également pris acte de la décision du PS "d'arrêter 16 ans de collaboration en majorité avec le MR à Mons". A ses yeux, cette éviction n'est pas une grande surprise, les tensions entre ex-partenaires ayant régulièrement éclaté sur la place publique. "Il est temps de revenir à une politique constructive dans l'intérêt de tous. (...) Ecolo est donc prêt à aller à la table des négociations à Mons, mais ce ne sera pas pour avaler des couleuvres", a précisé Charlotte De Jaer.