Le montant de ces enveloppes annuelles, octroyées pendant vingt ans, est considérable : 3,2 millions d'euros pour le futur tram de Liège, 1,5 million pour Mons et pour Namur, où...

Le montant de ces enveloppes annuelles, octroyées pendant vingt ans, est considérable : 3,2 millions d'euros pour le futur tram de Liège, 1,5 million pour Mons et pour Namur, où divers projets d'aménagement urbain doivent voir le jour. Le (nouveau) ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville, Pierre-Yves Dermagne (PS, photo), a dressé un premier bilan à la suite d'une question écrite du chef de groupe Ecolo Stéphane Hazée. Verdict ? Si l'Inspection des finances s'est montrée " compréhensive " pour les retards rencontrés dans les projets montois et namurois, Liège va devoir rembourser à la Région ce qu'elle a perçu en 2015. Et ne percevra rien pour 2016 : la convention est obsolète depuis que le gouvernement wallon a décidé, en mars 2016, de relancer une nouvelle procédure de marché pour sauver le financement du tram. Envolée, la manne de 64 millions. Jusqu'à nouvel ordre.