L'annonce avait semé la panique au gouvernement et chez les fournisseurs d'électricité. Les prix à terme de l'électricité avait doublé pour le mois de novembre, passant d'une centaine d'euros par megawatt/heure, avant l'annonce d'Engie Electrabel à plus de 200 euros début octobre.

Mais il semble désormais que les mesures annoncées par le gestionnaire Elia et la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem pour garantir l'approvisionnement ont rassuré. Depuis mi-octobre, les prix pour novembre ont commencé à baisser. Ils se situent désormais au même niveau qu'avant l'annonce d'Engie Electrabel.

Les prix pour décembre, janvier et février sont aussi au même niveau qu'avant le vent de panique. Toutefois, une incertitude demeure pour les deux premiers mois de l'année au sujet de la production.