"Nous sommes actuellement légèrement en avance sur le calendrier de vaccination initial et à l'échelle européenne, la Belgique est en ligne avec la moyenne des autres pays", assure la task force vaccination dans un communiqué publié samedi.

La semaine prochaine, sur base des prévisions actuelles, la première dose du vaccin Pfizer sera administrée à 58.750 personnes et 4.600 personnes recevront la première dose du vaccin Moderna. Parallèlement, de nombreuses secondes doses seront administrées dans les maisons de repos et de soins.

A terme, des prévisions similaires seront établies pour les autres vaccins, principalement pour le vaccin d'AstraZeneca, précise la task force. Selon cette dernière, le Royaume peut actuellement administrer, par semaine, quelque 58.750 premières doses du vaccin Pfizer et 4.600 du Moderna sans mettre en péril l'injection de la seconde dose.

Dès mars, les Belges recevront une lettre d'invitation à se faire vacciner

Entre mars et juin prochains, chaque Belge qui n'aura pas encore été inoculé recevra une lettre de trois pages afin de se faire vacciner contre le coronavirus. Cette lettre contiendra un code unique de 33 caractères, rapporte le Belang van Limburg.

"Enormément de travail préalable a été réalisé pour cette lettre. Il me paraît difficile de la rendre encore plus simple", commente Dirk Ramaekers, président de la taskforce vaccination. Dès la semaine prochaine, les 94 centres de vaccination du pays devraient être opérationnels. Le personnel de soin de première ligne sera le premier à pouvoir en bénéficier. Ensuite, ce sera au tour de la population générale de commencer à se faire vacciner dès mars, en commençant par les plus de 65 ans et les patients à risques.

BELGA
© BELGA

Anticiper

Deux semaines avant leur vaccination programmée, chaque Belge devrait recevoir une invitation sous trois formes différentes: par lettre, par courriel et par sms. Les autorités obtiendront ces informations auprès des mutuelles. La lettre d'invitation contiendra trois pages.

La première se présentera sous la forme d'un ticket électronique avec un code barres et un code QR (quick response), ainsi qu'un lien vers un site où l'on pourra s'enregistrer. Il faudra également emporter cette page lors de la visite auprès du centre de vaccination.

La deuxième page spécifiera le créneau horaire auquel chaque personne est attendue dans son centre de vaccination, et ce aussi bien pour la première que la seconde injection. La dernière page contient, elle, des informations pratiques sur la vaccination en elle-même. Il est important que chaque personne recevant cette invitation s'enregistre préalablement afin de confirmer sa venue afin de permettre aux centres de vaccination de se préparer au mieux et d'anticiper ainsi le nombre de personnes attendues chaque jour.

"Nous sommes actuellement légèrement en avance sur le calendrier de vaccination initial et à l'échelle européenne, la Belgique est en ligne avec la moyenne des autres pays", assure la task force vaccination dans un communiqué publié samedi.La semaine prochaine, sur base des prévisions actuelles, la première dose du vaccin Pfizer sera administrée à 58.750 personnes et 4.600 personnes recevront la première dose du vaccin Moderna. Parallèlement, de nombreuses secondes doses seront administrées dans les maisons de repos et de soins.A terme, des prévisions similaires seront établies pour les autres vaccins, principalement pour le vaccin d'AstraZeneca, précise la task force. Selon cette dernière, le Royaume peut actuellement administrer, par semaine, quelque 58.750 premières doses du vaccin Pfizer et 4.600 du Moderna sans mettre en péril l'injection de la seconde dose. Entre mars et juin prochains, chaque Belge qui n'aura pas encore été inoculé recevra une lettre de trois pages afin de se faire vacciner contre le coronavirus. Cette lettre contiendra un code unique de 33 caractères, rapporte le Belang van Limburg."Enormément de travail préalable a été réalisé pour cette lettre. Il me paraît difficile de la rendre encore plus simple", commente Dirk Ramaekers, président de la taskforce vaccination. Dès la semaine prochaine, les 94 centres de vaccination du pays devraient être opérationnels. Le personnel de soin de première ligne sera le premier à pouvoir en bénéficier. Ensuite, ce sera au tour de la population générale de commencer à se faire vacciner dès mars, en commençant par les plus de 65 ans et les patients à risques.Deux semaines avant leur vaccination programmée, chaque Belge devrait recevoir une invitation sous trois formes différentes: par lettre, par courriel et par sms. Les autorités obtiendront ces informations auprès des mutuelles. La lettre d'invitation contiendra trois pages. La première se présentera sous la forme d'un ticket électronique avec un code barres et un code QR (quick response), ainsi qu'un lien vers un site où l'on pourra s'enregistrer. Il faudra également emporter cette page lors de la visite auprès du centre de vaccination.La deuxième page spécifiera le créneau horaire auquel chaque personne est attendue dans son centre de vaccination, et ce aussi bien pour la première que la seconde injection. La dernière page contient, elle, des informations pratiques sur la vaccination en elle-même. Il est important que chaque personne recevant cette invitation s'enregistre préalablement afin de confirmer sa venue afin de permettre aux centres de vaccination de se préparer au mieux et d'anticiper ainsi le nombre de personnes attendues chaque jour.