Les infections au Covid dans notre pays sont reparties à la baisse depuis Noël. En moyenne 1.580,1 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés chaque jour entre le 27 décembre et le 2 janvier, soit un recul de 13% par rapport à la période de calcul précédente. La diminution est néanmoins moins importante que les jours précédents. Cette tendance est un signe plutôt favorable, mais est aussi liée au nombre de tests, moins importants avec la période des vacances de fin d'année. La moyenne hebdomadaire des tests quotidiens a en effet diminué de 15%.
...

Les infections au Covid dans notre pays sont reparties à la baisse depuis Noël. En moyenne 1.580,1 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés chaque jour entre le 27 décembre et le 2 janvier, soit un recul de 13% par rapport à la période de calcul précédente. La diminution est néanmoins moins importante que les jours précédents. Cette tendance est un signe plutôt favorable, mais est aussi liée au nombre de tests, moins importants avec la période des vacances de fin d'année. La moyenne hebdomadaire des tests quotidiens a en effet diminué de 15%.Le taux de positivité, c'est-à-dire la proportion de tests positifs par rapport au total, est légèrement en baisse sur 7 jours. Il est de 7,2% à l'échelle de la Belgique. Cela signifie que sur 100 tests effectués, 7,2 en moyenne sont positifs. Il tend cependant à diminuer moins vite, voire se stabiliser, dans les derniers jours. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le taux de positivité ne devrait pas dépasser 5 % pendant au moins deux semaines afin de pouvoir considérer que l'épidémie est sous contrôle. Notre gouvernement avance le taux de 3 % pour parler d'assouplissement.Le taux de reproduction du virus est estimé à 0,88 pour le pays . Le R0 (ou le R effectif) désigne le taux de reproduction d'un virus. Il s'agit du nombre moyen de nouveaux cas causés par une personne infectée dans une population sans immunité. Après une stagnation ces derniers jours, il repart légèrement à la baisse. Un taux supérieur à 1 signifie qu'une personne contaminée en contamine en moyenne plus d'une autre et donc que l'épidémie progresse.L'incidence nationale s'élève, quant à elle, à 206,2nouveaux cas pour 100.000 habitants. La carte ci-dessous indique le nombre d'infections pour 100.000 habitants par commune au cours des deux dernières semaines: plus il y a d'infections enregistrées, plus la couleur de la commune vire vers le rouge foncé. Il ne s'agit pas du nombre de cas mais de l'incidence. L'incidence prend en compte la population dans son calcul.Depuis début septembre, l'Institut fédéral de santé Sciensano diffuse l'incidence sur les 14 derniers jours. Un chiffre de 1 000 signifie par exemple que 1 % de la population a été infectée au cours des 14 derniers jours. Pour le troisième jour consécutif, aucune commune belge ne dépasse ce cap. Toutes les localités présentent donc moins de 1% de cas positifs parmi leur population.Le seuil d'alerte le plus élevé du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) a été adapté. Il est passé de 240 à 960. En Belgique, plus aucune des 581 communes dépasse le nouveau seuil d'alerte européen. Trois communes ne comptabilisent aucun cas de coronavirus: Rendeux, Daverdisse et Herstappe.