Comme si la formation du gouvernement fédéral n'était déjà pas assez dantesque comme ça, l'Open VLD a annoncé que son président, Egbert Lachaert, a été testé positif au Covid-19. Il reste en quarantaine et poursuit sa mission par vidéoconférence. En duo avec Conner Rousseau (SP.A), il doit déblayer le terrain pour céder la main à un formateur, au plus tard d'ici vendredi.

Le libéral flamand a été testé ce mardi matin et a appris cet après-midi qu'il était positif. Il entame immédiatement sa quarantaine, mais la plupart des négociateurs, avec lesquels il a été en contact, se feront aussi tester. Ce sera le cas des autres présidents de parti, mais aussi du roi Philippe.

Conner Rousseau, président des socialistes flamands, a déjà annoncé qu'il avait été testé négatif. "Je me ferai à nouveau tester dans deux jours, précise-t-il. Les autres présidents se sont fait tester eux aussi. Nous continuons avec ceux qui ont été testés négatif."

Georges-Louis Bouchez (MR) est moins catégorique: "Il est trop tôt pour prendre attitude. Pas de précipitation. Tout dépend des différents résultats. L'absence de Egbert Lachaert est déjà un problème majeur. Un préformateur ne se remplace pas comme un joueur de foot..." Et il ajoute en réponse à Conner Rousseau: "On ne peut pas continuer le travail uniquement avec les gens négatifs. Tous les partis doivent être traités sur un pied d'égalité."

Le porte-parole de l"Open VLD a d'ailleurs annoncé que la préformation était suspendue. Dantesque, disait-on...

Les préformateurs Egbert Lachaert et Conner Rousseau devaient être reçus en audience au palais vendredi: cela devra plus que probablement se faire par vidéoconférence, au moins pour l'un des deux préformateurs.

Temporairement, c'est Alexander De Croo qui prend la présidence de l'Open VLD.

Alors que certains se risquaient à des traits d'humour; d'autres présidents ont sobrement souhaité un bon établissement à leur collègue, tandis que François De Smet (DéFI) rappelait que "le covid n'est pas toujours une simple grippe".

Fidèle à ses provocations, l'ancien secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken se réjouit, lui: "La coalition Corona. Mettez-les tous en quarantaine. Jusqu'en 2024." La N-VA est furieuse d'être potentiellement écartée de la majorité fédérale. Mais cela ne ressemble-t-il pas à un dérapage? Son collègue de parti Siegfried Bracke, ancien président de la Chambre, estime pour sa part que faire des blagues au sujet de quelqu'un qui a été testé positif est "inadapté.

La négociation de la Vivaldi a déjà été émaillée de tensions lundi, suite aux préoccupations du CD&V, finalement apaisées par les préformateurs. La date butoir du 17 septembre, jour où la Première ministre Sophie Wilmès (MR) devrait demander la confiance à la Chambre, approche. Il est de plus en plus probable que le gouvernement fédéral ne sera pas composé à cette date, et que l'on devra jouer les prolongations.

Lire aussi: Le CD&V coupé en deux sur la Vivaldi, alors que revoilà... la bombe Arco

Comme si la formation du gouvernement fédéral n'était déjà pas assez dantesque comme ça, l'Open VLD a annoncé que son président, Egbert Lachaert, a été testé positif au Covid-19. Il reste en quarantaine et poursuit sa mission par vidéoconférence. En duo avec Conner Rousseau (SP.A), il doit déblayer le terrain pour céder la main à un formateur, au plus tard d'ici vendredi.Le libéral flamand a été testé ce mardi matin et a appris cet après-midi qu'il était positif. Il entame immédiatement sa quarantaine, mais la plupart des négociateurs, avec lesquels il a été en contact, se feront aussi tester. Ce sera le cas des autres présidents de parti, mais aussi du roi Philippe.Conner Rousseau, président des socialistes flamands, a déjà annoncé qu'il avait été testé négatif. "Je me ferai à nouveau tester dans deux jours, précise-t-il. Les autres présidents se sont fait tester eux aussi. Nous continuons avec ceux qui ont été testés négatif." Georges-Louis Bouchez (MR) est moins catégorique: "Il est trop tôt pour prendre attitude. Pas de précipitation. Tout dépend des différents résultats. L'absence de Egbert Lachaert est déjà un problème majeur. Un préformateur ne se remplace pas comme un joueur de foot..." Et il ajoute en réponse à Conner Rousseau: "On ne peut pas continuer le travail uniquement avec les gens négatifs. Tous les partis doivent être traités sur un pied d'égalité." Le porte-parole de l"Open VLD a d'ailleurs annoncé que la préformation était suspendue. Dantesque, disait-on...Les préformateurs Egbert Lachaert et Conner Rousseau devaient être reçus en audience au palais vendredi: cela devra plus que probablement se faire par vidéoconférence, au moins pour l'un des deux préformateurs.Temporairement, c'est Alexander De Croo qui prend la présidence de l'Open VLD.Alors que certains se risquaient à des traits d'humour; d'autres présidents ont sobrement souhaité un bon établissement à leur collègue, tandis que François De Smet (DéFI) rappelait que "le covid n'est pas toujours une simple grippe". Fidèle à ses provocations, l'ancien secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken se réjouit, lui: "La coalition Corona. Mettez-les tous en quarantaine. Jusqu'en 2024." La N-VA est furieuse d'être potentiellement écartée de la majorité fédérale. Mais cela ne ressemble-t-il pas à un dérapage? Son collègue de parti Siegfried Bracke, ancien président de la Chambre, estime pour sa part que faire des blagues au sujet de quelqu'un qui a été testé positif est "inadapté.La négociation de la Vivaldi a déjà été émaillée de tensions lundi, suite aux préoccupations du CD&V, finalement apaisées par les préformateurs. La date butoir du 17 septembre, jour où la Première ministre Sophie Wilmès (MR) devrait demander la confiance à la Chambre, approche. Il est de plus en plus probable que le gouvernement fédéral ne sera pas composé à cette date, et que l'on devra jouer les prolongations.Lire aussi: Le CD&V coupé en deux sur la Vivaldi, alors que revoilà... la bombe Arco