La vie politique locale cesse d'être un long fleuve tranquille en Flandre. A peine entré en vigueur à la mi-août, un décret censé revitaliser la démocratie communale en facilitant un changement de majorité en cours de législature produit ses premiers effets. Et ses premières victimes, signalées dans deux stations balnéaires qui viennent d'ouvrir le bal quasi simultanément.
...

La vie politique locale cesse d'être un long fleuve tranquille en Flandre. A peine entré en vigueur à la mi-août, un décret censé revitaliser la démocratie communale en facilitant un changement de majorité en cours de législature produit ses premiers effets. Et ses premières victimes, signalées dans deux stations balnéaires qui viennent d'ouvrir le bal quasi simultanément. A Blankenberge, exit la bourgmestre Daphné Dumery (N-VA), renversée depuis que son partenaire de coalition Vooruit lui a retiré sa confiance pour "gestion dictatoriale et défaillante" afin de convoler en justes noces avec l'Open VLD, sorti pour l'occasion de l'opposition. De Blankenberge, saut de puce à La Panne où il a aussi été fait usage de l'arme fatale à la coalition en place et à son bourgmestre défenestré: l'adoption d'une motion de méfiance constructive qui suffit à une nouvelle majorité au sein du conseil communal pour propulser un nouveau collège aux commandes. Le jeu de chaises musicales est ici enclenché par la N-VA, qui a décidé de changer de majorité pour remettre en selle le principal parti rejeté dans l'opposition, la Lijst Burgemeester. A qui le tour? Eeklo se met sur la liste, sa majorité communale est au bord de l'implosion, à la merci de la volonté de Groen de changer d'attelage. Ces miniséismes politiques pourraient encore connaître une réplique en terre anversoise, à Zoersel, où il y a aussi du changement de majorité et de bourgmestre dans l'air. Liesbeth Verstreken (N-VA) n'est plus du tout certaine de conserver les manettes depuis la défection de deux conseillers communaux N-VA qui ont pris leur indépendance et privent la mayeure de sa majorité. Situation jugée "ingérable" à terme mais qui ne préjuge pas encore d'un changement de coalition. A ce stade, voilà la N-VA privée d'un mayorat (Blankenberge), peut-être de deux (Zoersel). Autres avis de tempête? Sans être catégoriquement exclu, l'effet contagion n'est pas non plus garanti. Les observateurs s'en remettent au modèle wallon de démocratie locale dont s'est inspirée la Flandre, pour constater que le sud du pays n'a pas connu de valse endiablée de majorités.