"Les partis de la coalition suédoise comptent faire preuve d'un grand manque d'ambition pour le climat ces prochaines années", assure l'ONG d'après les réponses obtenues (consultables sur voteforclimate.be).

Le mois dernier, Greenpeace a envoyé une liste de six questions aux têtes de liste fédérales et huit aux têtes de listes régionales.

"Notre questionnaire révèle la couleur climatique des partis. Un certain nombre de tendances claires se dégagent des réponses. Notamment que la coalition suédoise excelle dans le sabotage climatique. La large majorité des candidats MR, Open Vld et N-VA reçoivent un carton rouge pour la plupart des questions, tandis que le CD&V a refusé de prendre position", explique Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace.

Si la large majorité des partis politiques sont en faveur d'une loi contraignante sur le climat, à l'exception de la N-VA et l'Open Vld, les partis de la suédoise s'opposent à une suppression du régime fiscal favorisant les voitures salaires ainsi qu'à une fin de la commercialisation des voitures à essence et diesel pour 2028. Ces mêmes partis sont également contre la remise en question du principe de la politique agricole commune qui favorise les méga-fermes, souligne encore Greenpeace.