Pour Meyrem Almaci, le gouvernement flamand a échoué en matière de climat et d'énergie. Quant à la fermeture des centrales nucléaires, elle reste incontournable, a-t-elle estimé. Une position que ne partage pas le président de la N-VA selon qui, au contraire, le maintien de ces centrales constitue "la seule solution réaliste".

Plus généralement, les propositions des Verts sont impayables et font courir le risque d'un "tsunami de taxes", a répété Bart De Wever. "Votre soi-disant éco-réalisme n'est qu'un écran de fumée pour de l'éco-nihilisme", lui a rétorqué Meyrem Almaci qui n'envisage pas de faire partie d'un gouvernement "avec cette N-VA-là".

"Je n'ai qu'un véto, contre le PS et Ecolo au niveau fédéral. En Flandre, je n'ai pas de véto mais Groen est vraiment mon dernier choix", a de son côté affirmé le président des nationalistes flamands.