Chaque semaine, les Affaires Etrangères font un état des lieux de la situation sanitaire dans plusieurs destinations de voyage. Pour ce faire, le ministère se base sur les données et les critères du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Ces codes de couleur sont pris en compte pour l'évaluation des risques et de ces codes dépendront les mesures à votre retour en Belgique. Une quarantaine vous sera par exemple imposée si vous revenez d'une région à risque.

  • Code couleur rouge : régions ou pays où les individus sont à haut risque d'infection.
  • Code couleur orange : régions ou pays où un risque modérément accru d'infection a été identifié.
  • Code couleur vert : régions ou pays pour lesquels un faible risque d'infection a été établi.

La majeure partie en rouge

A l'exception de quelques pays et régions, une majeure partie des pays de l'Union européenne et de l'espace Schengen restent toujours en rouge. La liste des adaptations sera valable à partir de ce mercredi.

Pourtant, quelques pays et régions sont passés au vert: des régions en Allemagne (Mecklembourg-Poméranie), en Croatie (Croatie adriatique) et en Autriche (Salzbourg). C'est également le cas de la Roumanie, Monaco, d'une grande partie de la Pologne, Vestlandet (Norvège) et de Mayotte, territoire français d'outre-mer.

Parmi les récents changements, l'Estonie, le Lichtenstein et le Portugal passent complètement à l'orange. L'Autriche, la Suisse, la Grèce et la Norvège empruntent le même chemin, à l'exception de quelques régions. En France, l'Alsace-Lorraine, la Bretagne, le Longuedoc-Roussillon et les Midi-Pyrénées passent à l'orange. Notons aussi que le Danemark du Sud, la Basilacate (Italie), la Plaine de Pannonie et Zagreb (Croatie) passeront aussi à l'orange dès mercredi.

Pour les pays hors de l'Union européenne et de l'espace Schengen, les choses ne changent pas: les pays tiers sont en rouge. Parmi les exceptions, on remarque que l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, Israël et la Corée du Sud sont tous en vert. La Thaïlande, elle, passe au rouge cette semaine.

Mesures actuellement en vigueur

Chaque semaine, les Affaires Etrangères font un état des lieux de la situation sanitaire dans plusieurs destinations de voyage. Pour ce faire, le ministère se base sur les données et les critères du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Ces codes de couleur sont pris en compte pour l'évaluation des risques et de ces codes dépendront les mesures à votre retour en Belgique. Une quarantaine vous sera par exemple imposée si vous revenez d'une région à risque.A l'exception de quelques pays et régions, une majeure partie des pays de l'Union européenne et de l'espace Schengen restent toujours en rouge. La liste des adaptations sera valable à partir de ce mercredi.Pourtant, quelques pays et régions sont passés au vert: des régions en Allemagne (Mecklembourg-Poméranie), en Croatie (Croatie adriatique) et en Autriche (Salzbourg). C'est également le cas de la Roumanie, Monaco, d'une grande partie de la Pologne, Vestlandet (Norvège) et de Mayotte, territoire français d'outre-mer. Parmi les récents changements, l'Estonie, le Lichtenstein et le Portugal passent complètement à l'orange. L'Autriche, la Suisse, la Grèce et la Norvège empruntent le même chemin, à l'exception de quelques régions. En France, l'Alsace-Lorraine, la Bretagne, le Longuedoc-Roussillon et les Midi-Pyrénées passent à l'orange. Notons aussi que le Danemark du Sud, la Basilacate (Italie), la Plaine de Pannonie et Zagreb (Croatie) passeront aussi à l'orange dès mercredi. Pour les pays hors de l'Union européenne et de l'espace Schengen, les choses ne changent pas: les pays tiers sont en rouge. Parmi les exceptions, on remarque que l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, Israël et la Corée du Sud sont tous en vert. La Thaïlande, elle, passe au rouge cette semaine.